Ville de Seclin
Accessibilité
Nous contacter

Budget 2021 : Vidéoprotection, Minimum Social garanti, entretien du patrimoine et pas d’augmentation d’impôts

Le premier budget de la nouvelle municipalité a été voté le 8 avril. Malgré la crise sanitaire et économique, malgré la suppression de la Taxe d’Habitation, les grands projets de la mandature se dessinent, notamment les caméras de vidéoprotection, le Minimum Social Garanti, et l’entretien du patrimoine communal. Cela sans augmentation des taux d’impôts locaux. Les subventions aux associations restent également stables. Il a aussi été question de la reconstruction du groupe scolaire de La Mouchonnière, de la dénomination des nouvelles rues du futur quartier « Danone », des tarifs des séjours vacances plus abordables pour les classes moyennes, de la carte « Jeune » étendue à de nouvelles activités, de la carte « Senior » accordée à partir de 62 ans âge légal de la retraite, ou du remboursement des abonnements piscine qui n’ont pas pu être utilisés du fait de la fermeture liée à la pandémie. Entre autres… Retrouvez le film complet de la séance en page d'accueil de ce site.

Le budget 2021 voté : 25 voix pour/8 contre

Après la présentation du compte administratif 2020 reflétant le dernier budget de l’ancienne municipalité, Christian Baclet, premier adjoint délégué aux Finances et aux Ressources Humaines, a dressé les grandes lignes du budget 2021.

En fonctionnement, les dépenses sont prévues à hauteur de 19.543.000 euros (+ 0,57%). A noter des dépenses de personnel de 12.888.000 euros (- 0,67%), une provision de 100.000 euros pour le Minimum Social Garanti, 60.000 euros pour la participation obligatoire de la commune pour les enfants scolarisés dans le privé, une annuité de la dette divisée par 4 du fait du remboursement de l’emprunt pour la construction de la crèche, des charges exceptionnelles de 217.000 euros pour la démolition du hangar à côté de l’école Langevin et des garages devenus dangereux, etc… Les recettes s’élèveront à 18.969.000 euros (+ 0,42%), comprenant les compensations de la MEL pour 7,5 millions, le produit de la fiscalité pour 6,9 millions (- 3,08%), la dotation de solidarité urbaine de l’Etat pour 365.000 euros.

En investissement, le budget s’équilibre en recettes et dépenses à hauteur de 7.291.000 euros. La plus grosse partie des dépenses ira dans les travaux : aménagement du Centre Technique Municipal, réfection du restaurant Dutoit, rampe pour handicapés à la piscine, éclairage public à LED, entretien des toitures, menuiseries, travaux dans les écoles, à la Collégiale, caméras de vidéoprotection, étude de mobilité, réfection du chemin de la Cense Dufour, etc…

Le débat opposition/majorité

Aude Radigois, pour l’opposition « Seclin en Commun », pointe « l’absence de préparation en concertation au sein des commissions et les choix portés sur l’ultrasécuritaire. 20% du budget sera dédié aux caméras contre 6% pour les écoles (…) L’éducation, l’associatif, le social sont laissés pour compte, alors qu’il faut créer un fonds exceptionnel pour les associations, accompagner les élèves avec du personnel formé, renforcer les dispositifs apprenants et l’accès au numérique pour tous (…) Notre groupe reste fidèle à l’ADN de Seclin : la solidarité et l’humain avant tout. »

Didier Serrurier (Pour Seclin – majorité) retient « un budget catastrophe… à l’image de cette année 2021 catastrophique sur le plan sanitaire. » Il note en revanche « ce qui fonctionne bien : la culture, le sport, l’éducation, la jeunesse, le social qui sont préservés voire amplifiés. » Malgré « le bémol sur les échanges internationaux », il est satisfait de l’aide apportée aux associations et appelle de ses vœux « un budget 2022 à l’image de celui de 2019 », pour lui le meilleur budget pour la culture.

Christian Baclet, Olivier Lemaître, adjoint aux Travaux, Hervé Carlier, conseiller délégué au Logement, font part « des grandes difficultés à boucler ce budget, dans la mesure où le patrimoine municipal a été négligé lors des précédents mandats (…) Il faudra trouver 24 millions d’euros pour le remettre à niveau dans les années à venir dont 2 millions cette année. »

Eric Corbeaux, chef de file de « Seclin en Commun », donne rendez-vous dans 5 ans au moment du bilan de la nouvelle municipalité et fustige « le nombre de caméras qui sera plus élevé à Seclin qu’à Lille. Pourquoi investir autant sur la vidéoprotection ? » interroge-t-il.

Le maire, François-Xavier Cadart, clôt le débat en s’adressant à Eric Corbeaux : « malgré les graves difficultés budgétaires laissées par l’ancienne majorité, nous avançons dans notre programme et nous travaillons d’arrache-pied à sa réussite. Je vous donne donc rendez-vous dans 5 ans. »

Subventions aux associations sportives et culturelles

Elles s’élèvent peu ou prou à 180.000 euros, soit une « stabilité haute ». Cependant l’opposition calcule une baisse pour les associations sportives – ce que réfute l’adjoint aux Finances – et exige la création d’un fonds exceptionnel de 10.000 euros pour les associations caritatives. La majorité note, quant à elle, que certaines associations n’ont pas voulu demander de subvention cette année, car leurs activités sont arrêtées.

Groupe scolaire de La Mouchonnière : reconstruction plutôt que rénovation

Dans la mesure où 300 logements vont être construits sur la friche « Danone », il est nécessaire de redimensionner et de rénover le groupe scolaire de La Mouchonnière. Le projet de départ prévoyait une réfection sur site, mais cela coûte cher, est compliqué dans la pratique pour faire cohabiter travaux et élèves, et ne pourrait pas remplir les nouvelles normes énergétiques (réduction des consommations de 50% en 2040). C’est pourquoi la Ville s’oriente plutôt vers « une construction neuve sur un site à proximité. » Les pistes retenues sont « le site Careco et le site des hangars rue du Fourchon » car ces deux activités vont bientôt partir.

Dénomination des nouvelles rues du quartier « Danone »

Même si l’opposition a déploré qu’il n’y ait pas de noms de femmes, ce sont 4 noms en lien avec notre ville qui ont été choisis : Louka Biseur (le petit garçon disparu aujourd’hui, atteint de la maladie de Menkes) ; Jean-Paul Thorez, Seclinois et historien local auteur de plusieurs ouvrages également récemment disparu ; l’allée Zabrze du nom de notre commune jumelle de Pologne ; Isaac Carasso, fondateur de Danone de Seclin au début du XXe siècle.

Carte « Jeune »

Grâce à la carte « Jeune », les 11-25 ans seclinois auront droit à un tarif préférentiel à la piscine, aux cours de fitness-musculation, aux concerts à 1 euro en plus des sorties culturelles, sportives et de loisirs du service Enfance-Jeunesse.

Séjours vacances

Selon le quotient familial, la famille paiera entre 120 et 680 euros. Dans les tranches moyennes, le gain est important : 400 euros au lieu de 663 euros par exemple pour les quotients entre 1201 et 1300.

Carte « Senior »

Elle sera attribuée à tous les Seclinois à partir de l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans. Les détenteurs de la carte seront inscrits d’office au colis de Noël (inscription seulement si la personne veut aller au Banquet), de même que les résidents de la Résidence Sacleux.

Remboursement des abonnements à la piscine

Comme la piscine est fermée depuis plus de 6 mois et que les adeptes de la natation n’auront quasiment pas pu le faire au cours de cette saison, les abonnements aux animations et cours loisirs seront remboursés au prorata des séances non effectuées.

20210408 212954

20210408 212739

Bel hommage à Wilfrid Tocque et Annie Lecourt-Sergier

C’est un duo qui aura marqué la mairie pendant des années. Dans quelques jours, Wilfrid Tocque, Directeur Général des Services arrivé à Seclin en 2000, et Annie Lecourt-Sergier, qui a gravi tous les échelons depuis 1991 pour devenir secrétaire du DGS, quittent tous deux la mairie. Wilfrid Tocque va devenir DGS d’une commune de 36.000 habitants en bord de mer, et Annie Lecourt-Sergier fait valoir ses droits à la retraite. A l’issue du Conseil Municipal du 8 avril, beaucoup de larmes ont coulé… et le maire, François-Xavier Cadart, leur a rendu un vibrant hommage pour leur professionnalisme et leur sens du service public. Wilfrid Tocque a reçu la Médaille de la Ville, et Annie Lecourt-Sergier un gros bouquet de fleurs.

Hommage à Marie-Claude Podevin

Très connue et appréciée à Seclin, Marie-Claude Podevin est malheureusement décédée récemment. A la demande du maire, François-Xavier Cadart, les élus ont respecté une minute de silence en la mémoire de cette ancienne élue (3 mandats) qui fut aussi professeure à l’Immaculée Conception, directrice de centres de vacances, et bénévole entre autres au sein de l’association « Fleur d’Espoir ».

Ville de Seclin
Hôtel de Ville
89 rue Roger Bouvry
59113 Seclin
Localiser


Tel: 03.20.62.91.11
Fax: 03.20.62.91.48
Nous écrire
Ouvert du Lundi au Vendredi :
8h-30 à 12h
13h30 à 17h

Le samedi de :
8h30 à 12h
Nos partenaires
Office de Tourisme de Seclin et Environs Groupe Hospitalier Seclin La MEL Lille