Ville de Seclin
Accessibilité
Nous contacter

Un Conseil Municipal presque normal s'est tenu en présentiel, jeudi 11 mars, dans la Salle Ronny-Coutteure. Il était également retransmis en direct en vidéo sur le site internet de la Ville (*). L'ensemble des élu(e)s était présent pour un rendez-vous très attendu, celui du débat d’orientation budgétaire de la commune en 2021, avant le vote du budget en avril. Des débats nourris ont également concerné le projet d’implantation de 53 caméras de vidéo-protection sur les 3 ans qui viennent.

Un budget 2020 marqué par la crise sanitaire

Le 1er Adjoint, Christian Baclet, délégué aux Finances et aux Ressources Humaines, a présenté le rapport et le débat d'orientation budgétaire. La pandémie de la COVID 19 aura impacté directement notre commune. Par rapport à l'année 2019, les recettes réelles de 2020 sont en diminution de 7,2% (- 1.495.000€). Une baisse due en grande partie à la fermeture de la restauration scolaire, de la piscine, etc... Un fait qui n'a pas perturbé outre mesure le bon fonctionnement d'autant que les dépenses réelles sont en diminution de 660.000€ (-3,6%). En fonctionnement,  les recettes 2020 s’élèvent à 19.231.700 euros et les dépenses à 18.462.700 euros. Le taux d’endettement, lui, est bon puisqu’en baisse à 18,5% soit 285 euros par habitant. C’est beaucoup mieux que dans nombre d’autres communes.

En 2021 pas d’augmentation d’impôts à prévoir

Pour 2021, Christian Baclet a rappelé que « depuis des années, les prévisions de dépenses ne sont consommées qu’à hauteur de 87% en moyenne (…) Cette habitude nous prive d'envisager l'utilisation de plusieurs centaines de milliers d'euros à d'autres fins ». C’est cet argent qui permettra de financer les grands projets de la municipalité, comme la Maison France Services, le Minimum Social garanti, le renforcement de la Police Municipale, la vidéo-protection, etc… A noter que le remplacement du poste de « chef de cabinet » par celui de « directrice adjointe des services » chargée de la gestion et de la « chasse aux subventions » n'impacte pas l'évolution de la masse salariale.

Concernant les investissements 2021, il est prévu 580.000 euros pour les travaux et la voirie, 457.000 euros pour réparer les toitures des bâtiments municipaux, 420.000 euros cette année pour la vidéo-protection, sans oublier les menuiseries, la piscine, l’Hôtel de Ville, les écoles. Malgré la disparition  de la Taxe d’Habitation, comme dans toutes les communes de France, « il n’y aura pas de légitimité d’augmenter les taux de la fiscalité locale », a fait valoir l’adjoint aux Finances.

Pour l’opposition « Seclin en Commun », Aude Radigois, a souligné que « la précédente municipalité a laissé des finances saines » tout en s’inquiétant de la suppression de la Taxe d’Habitation et de la façon de financer les projets de la nouvelle municipalité. L’opposition aurait notamment souhaité « un budget davantage centré sur l’action sociale et éducative. »

Le maire, François-Xavier Cadart, a conclu les débats en défendant une « gestion sincère, rigoureuse, et transversale, qui permettra de renforcer la sécurité, de préserver le patrimoine communal, de financer le Minimum Social Garanti. Bref, de réaliser le programme pour lequel nous avons été élus. »

 53 caméras… très regardées

La vidéo-protection, engagement de campagne électorale, a été présentée lors de ce conseil municipal. Un dispositif de 53 caméras sur tous les sites et quartiers repérés par les forces de l’ordre sur notre commune très étendue. Sur 3 ans, la dépense est estimée à 627.678 euros TTC (523.065 euros HT) dont 209.226 euros HT (40%) demandés à l’Etat et 156.919 euros HT demandés à la MEL, soit 366.145 euros HT de subventions et un reste à charge de 156.919 euros HT pour la Ville, sachant que la TVA est récupérée ultérieurement.

Eric Corbeaux, pour l’opposition, a expliqué « ne pas être contre les caméras a priori, mais pourquoi 53 caméras alors que vous en aviez annoncé 30 ? (…) Nous n’avons pas de diagnostic de la situation, pas de méthodologie, pas d’étude des besoins, pas de coûts de fonctionnement et de maintenance après l’installation. (…) Pour nous il s’agit d’une gabegie d’argent public pour une aventure sécuritaire. » Olivier Lemaître, adjoint aux Travaux et à l’Urbanisme, a souligné le sérieux du bureau d’études qui a réalisé le projet, et le maire a expliqué que « pour obtenir les subventions très conséquentes, il faut voter maintenant le principe » avant d’affiner tous les détails techniques ensuite. Sur l’efficacité du dispositif, « les caméras ne sont peut-être pas le remède miracle, mais c’est un maillon important de la sécurité quand on sait qu’à Seclin en 2020, la police a comptabilisé 795 faits de délinquance. » Quant à Fouad El Ghazi, conseiller délégué à la Prévention et au Civisme, il a indiqué que les caméras, les policiers et les acteurs de la prévention sont complémentaires. La majorité a voté pour (25) et l’opposition contre (8).

Motion sur la 5 G

Lors de ce conseil municipal, une motion sur le déploiement de la 5G sur le territoire de Seclin a également été votée à l’unanimité, à l’initiative de David Weksteen, conseiller délégué à la Démocratie et l’Ecologie participatives. « Les conditions permettant de nous assurer que le déploiement de la 5 G est compatible avec les enjeux climatiques et écologiques ne sont pas réunies », indique le texte de la motion. « Il est indispensable d’attendre les conclusions des études sur les impacts sanitaires potentiels de la 5 G avant de la déployer (…) Si la loi actuelle ne lui permet malheureusement pas de s’opposer à la 5 G, la Ville de Seclin ne fera rien  qui puisse faciliter ce déploiement. »

 Exonérations

En raison de la crise sanitaire, deux exonérations ont été votées à l’unanimité.

  • A l’initiative de Didier Serrurier, adjoint à la Culture et à la Cause animale : le remboursement des inscriptions aux ateliers musique, théâtre, arts plastiques qui n’ont pas pu être assurés ou le report pour les inscriptions de l’année prochaine.
  • A l’initiative de Michel Spotbeen, adjoint au Dynamisme Economique et Commercial : l’exonération du 4e trimestre 2020 des droits de place des commerçants non sédentaires du marché du lundi.

(*) Retrouvez le conseil municipal en vidéo ci-dessous.

Ville de Seclin
Hôtel de Ville
89 rue Roger Bouvry
59113 Seclin
Localiser


Tel: 03.20.62.91.11
Fax: 03.20.62.91.48
Nous écrire
Ouvert du Lundi au Vendredi :
8h-30 à 12h
13h30 à 17h

Le samedi de :
8h30 à 12h
Nos partenaires
Office de Tourisme de Seclin et Environs Groupe Hospitalier Seclin La MEL Lille