Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > 29 collégiens sur les traces du Général de Gaulle

29 collégiens sur les traces du Général de Gaulle


Les jeudi 16 et vendredi 17 octobre, vingt-neuf élèves du collège Jean-Demailly, accompagnés de Christophe Caron, professeur d’histoire, et Laëtitia Waltz, enseignante, de six anciens combattants de la commune et de Stéphanie Leroux, nouvelle adjointe aux Associations, Fêtes et Cérémonies, ont voyagé sur les traces de l’Homme du 18 juin 1940, le Général de Gaulle.

Depuis plus de 10 ans, la commune de Seclin propose aux collégiens de 3ème de participer à un travail de mémoire mis en place en collaboration avec des enseignants du Collège Jean-Demailly. Un rendez-vous très attendu. Il permet aux élèves et aux anciens combattants de revenir sur des faits historiques ayant marqué notre nation, de réfléchir et de ne pas oublier ceux qui ont souffert. « Le travail de mémoire est un outil indispensable pour la Paix entre les peuples. » souligne Stéphanie Leroux. Après les plages du Débarquement, le camp de concentration du Struthof ou encore le village martyr d’Oradour-sur-Glane, les Seclinois ont suivi les pas du Général de Gaulle.

L’homme du 18 juin 1940

Durant ces deux jours, les élèves ont pu visiter l’historial du Général de Gaulle installé aux Invalides (Paris). L’occasion de découvrir, dans le même temps, la tombe de Napoléon Bonaparte situé à deux pas du Musée des armées. Ensuite, direction Colombey-les-Deux-Églises avec la visite du musée du mémorial et de la Croix de Lorraine, monument emblématique culminant à 44 mètres. Les élèves ont pu suivre, pas à pas, la chronologie du fondateur de la Vème République, de sa naissance à Lille le 22 novembre 1890 à sa disparition, à Colombey-les-Deux-Eglises, le 9 novembre 1970.

Jeudi soir, un temps fort s’est déroulé entre les élèves et les anciens combattants seclinois. Les aînés sont revenus sur leurs histoires respectives. L’occasion de parler des horreurs de la guerre, et dévoquer la paix.

Les Seclinois se sont ensuite rendus dans la maison familiale du Général de Gaulle. Une visite marquante dans la dernière demeure de l’homme qui lança le 18 juin 1940, à Londres, un appel à la Résistance sur les ondes de la BBC. Intervention historique refusant la capitulation de la France face aux nazis. Un voyage de mémoire qui s’est conclu par la visite du village de Colombey.

A noter que, fin novembre, les élèves iront visiter la maison natale du Général de Gaulle, à Lille.

Portfolio