Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Une convention de partenariat au service de la personne âgée

Une convention de partenariat au service de la personne âgée


Améliorer le parcours de soins et la prise en charge des personnes âgées, tel est le sens de la convention de partenariat signée lundi 22 septembre entre le Centre Hospitalier de Seclin-Carvin et vingt établissements et services, EHPAD, logements-foyers et services de soins infirmiers à domicile des secteurs de Seclin et Carvin. A l’heure où bien vieillir constitue un enjeu de société, le Centre Hospitalier de Seclin-Carvin s’affirme comme pionnier dans le domaine de l’accueil et des soins.

Pendant plus d’un an, des comités de travail entre les différents partenaires ont été créés et ont abouti à des préconisations innovantes reprises dans la convention de partenariat au service de la personne âgée paraphée entre le Centre Hospitalier et 20 structures et services. « La coordination sera renforcée en amont et en aval de l’hospitalisation », a indiqué Camille Bosc, directrice du pôle de gériatrie et de l’autonomie au CHS. Grâce à des outils d’échange d’information comme les fiches de liaison. « Eviter le passage par le service d’accueil des urgences lorsque cela n’est pas nécessaire constitue un point important de la convention », comme l’a souligné le Dr Emmanuel Bernachon, chef du pôle gériatrique du Centre Hospitalier. L’entrée directe en hospitalisation gériatrique ou l’accès aux consultations pourront être programmés avec le médecin traitant. Le retour au domicile ou dans l’établissement d’accueil sera aussi coordonné avec l’hôpital pour le bénéfice et le confort de la personne âgée.

Un projet exemplaire

Fabrice Leburgue, directeur du CHS, et Bernard Debreu, le maire et président du Conseil de surveillance de l’hôpital, ont salué cette évolution qui vise « à mieux servir la personne âgée ». Un « projet exemplaire », a noté pour sa part Hélène Toussaint, la représentante de l’Agence Régionale de Santé, qui a invité à partager cette expérience avec les autres territoires de la région et aussi à élargir ce « décloissonnement » à d’autres partenaires.