Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Une année de grands travaux… et de solidarité !

Conférence de presse de rentrée du Maire

Une année de grands travaux… et de solidarité !


« Malgré une situation nationale et internationale chaotique, malgré la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités (- 1,3 million d’euros en trois ans pour Seclin), et la diminution drastique des concours du Conseil Départemental aux communes (- 10.000 euros par an pour le sport des collégiens), il faut continuer à vivre et à répondre aux besoins quotidiens des Seclinois : enfance, jeunesse, sport et culture pour tous… mais aussi équipements publics, emploi, logement, engagement citoyen et solidarité ». Le maire, Bernard Debreu, a décliné ces thèmes prioritaires lors de sa conférence de presse de rentrée, mardi 13 septembre à l’Hôtel de Ville.

Ecoles, ancienne trésorerie, crèche

La « vraie vie des Seclinois », c’était bien sûr la rentrée scolaire il y a quelques jours. Des investissements importants ont été consentis par la Ville dans les écoles primaires : démolition des anciens préfabriqués périscolaires des écoles Duclos et Langevin et reconstruction pour la rentrée de la Toussaint (600.000 euros), réfection du mur d’enceinte et des accès de La Fontaine, lampes à LED à Duclos et Langevin pour économiser l’énergie, et 30% sur la facture…

D’autres bâtiments municipaux sont concernés par des travaux d’envergure. A l’ancienne Trésorerie, rue Jean-Jaurès, les travaux de rénovation ont repris après une opération désamiantage inopinée. Dans 6 mois, la Police Municipale et le Service Culture emménageront.

Enfin, le plus gros chantier de l’année concernera la construction de la nouvelle crèche sur le site de l’ancienne PMI, boulevard Hentgès. A la clé, une crèche à la pointe de l’accueil petite enfance, avec 77 berceaux au lieu de 70, une halte-garderie de 12 places, et un espace de consultations pour les enfants suivis par le Centre Médico-Psychologique. « Les travaux débutent le 20 septembre, et j’espère pouvoir faire un joli cadeau de Noël 2017 à la directrice et aux nounous de la crèche », indique Bernard Debreu.

Patrimoine bâti et naturel

De par son Histoire, Seclin soigne également son patrimoine bâti et naturel, tous deux remarquables. La Collégiale Saint-Piat a entamé une deuxième cure de jouvence sur trois annoncées. D’ici le printemps/été 2017, les vitraux seront refaits, les pierres de taille retravaillées, la pile et l’ancien escalier de la crypte confortés, la charpente et la toiture revues. « Avec la Fondation du Patrimoine, nous avons lancé une souscription populaire. Tout le monde peut faire un don défiscalisé au profit de la Collégiale », rappelle le maire (bulletins disponibles en mairie, à l’Office du Tourisme, à la Collégiale, sur le site de la Fondation).

La restauration de l’Hôpital Marguerite de Flandre devrait aussi débuter début 2017 : « le propriétaire a obtenu l’accord de Bercy pour la défiscalisation des futurs logements dans le bâtiment classé », les fouilles archéologiques pourront se dérouler en novembre. Dans le même temps, les personnels techniques et administratifs du Centre Hospitalier déménageront dans des bâtiments en fin de construction côté nouvel hôpital, et dans « La Source » rénovée.

Enfin, le patrimoine naturel est également mis en valeur, puisque la Métropole va terminer la Voie Verte jusqu’aux berges du canal, et que l’alignement de platanes du canal vient de recevoir un label national remarquable.

Echangeur, emploi, logement

Deux autres sujets essentiels : la mobilité, liée à l’emploi, et bien sûr le logement. Concernant l’échangeur de Templemars, « les études d’impact sont terminées. L’enquête publique va pouvoir commencer. L’échangeur est vraiment un outil indispensable pour la zone Unexpo et la zone de l’A1 Est, car des centaines d’emplois sont en jeu ». D’ailleurs, sans attendre l’ouverture de l’échangeur, les entreprises de la zone Unexpo ont voté la création d’une nouvelle voie de sortie vers Seclin Centre, qui évitera le rond-point de l’Epinette.

Mais l’idéal, pour éviter les bouchons, c’est encore d’habiter à Seclin quand on travaille à Seclin. « Nous avons encore 635 demandes de logement, avec Seclin comme premier choix, mais en matière de logements neufs, nous progressons », souligne Bernard Debreu, qui cite les prochains projets : « 28 logements à la Résidence Joëlle-Dubremetz pour la fin de l’année impasse Bouvry, 36 appartements à l’ancienne boulonnerie, rue Maurice-Bouchery. Les 200 logements mixtes de Lincrusta, rue de Burgault, vont commencer en 2017, et un nouvel éco-quartier avec 300 logements mixtes, commerces, et espaces partagés naîtra sur le site Danone, sans doute à partir de 2018. Une grande concertation avec les riverains est en cours. »

Un esprit de concertation et de participation des habitants qui s’exprime aussi au travers du nouveau Conseil Citoyen de La Mouchonnière, et au sein de tout le réseau associatif. Bernard Debreu de conclure : « nous voulons soutenir à tout prix l’engagement citoyen, et l’esprit solidaire des associations : c’est la clé de la cohésion sociale. »