Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Un jeune Seclinois en mission humanitaire à Madagascar

Un jeune Seclinois en mission humanitaire à Madagascar


Au mois de juin dernier, Antoine Delplace, jeune Seclinois de 23 ans, est parti avec deux camarades de l’Ecole Centrale Paris pour une mission humanitaire dans les villages d’enfants des rues de Fianarantsoa à Madagascar.

JPEG - 1.2 Mo
Antoine Delplace, jeune Seclinois et étudiant à la très prestigieuse école d’ingénieurs Centrale Paris, a effectué une mission humanitaire à Madagascar avec deux camarades de promotion. Un séjour qui change la vie et le regard sur le monde !

Le projet de 4 semaines a notamment permis la réhabilitation et la transformation d’un ancien vestiaire délabré en bibliothèque, atelier de bricolage et salle de jeux pour les enfants du village.

La mission a également permis aux 200 enfants répartis en 12 foyers de pratiquer la langue française, moteur important d’insertion professionnelle, et de participer à des activités d’éveil ou sportives. Le Centre Communal d’Action Sociale de Seclin, convaincu du grand intérêt solidaire du projet présenté par Antoine Delplace, a donné une petite aide financière. Surtout que Madagascar est l’un des pays les plus pauvres de la planète, et que l’initiative et le parcours exemplaire de ce jeune Seclinois méritaient bien un petit coup de pouce !

Pour des enfants en très grande difficulté

Les deux villages d’enfants situés à Fianarantsoa sont administrés par l’ONG française Les Enfants du Soleil qui a encadré la mission. Les enfants sont recueillis dans la rue à l’âge de 6-7 ans lors de rondes de nuit puis, après des recherches sur la famille et le passé des enfants, ils sont hébergés dans des villages où ils obtiennent nourriture, sécurité et suivi scolaire. Ils quittent ensuite le village à l’âge de 20-21 ans après leur formation professionnelle qui leur permet d’accéder à des métiers dans la restauration, le tourisme ou encore dans le secteur du bâtiment.

Un mois de travail intense

Voici la journée-type des trois étudiants pendant leur voyage à Madagascar : début de la journée à 6h30 avec une douche « glaciale » puis petit-déjeuner avec pain et de confiture d’ananas ; à 7h30 début des travaux de rénovation avec les ouvriers malgaches ; à 12h déjeuner à base de riz avec un foyer d’enfants puis jeux jusqu’à 14h ; ensuite, reprise des travaux jusqu’à la nuit tombée à 17h30 ; aide aux devoirs et soutien scolaire de 18h à 19h30 puis dîner toujours à base de riz avec les enfants. Le week-end était réservé aux grands jeux (olympiades, chasse au trésor, …), aux concours de danse et même à une visite dans un parc naturel rempli de lémuriens !

« On en ressort vraiment grandi ! »

Tout juste rentré et riche de cette expérience, Antoine raconte son aventure : « Ce fut vraiment un séjour incroyable. Les enfants sont si contents d’avoir de la visite pour partager leur quotidien, faire des rencontres et apprendre de nouvelles choses ! On a vraiment ce sentiment de devenir la famille qu’ils n’ont jamais eue. J’encourage d’ailleurs quiconque à s’intéresser à ces pays qui ont besoin d’aide : on en ressort vraiment grandi. On ne voit plus les choses de la même manière à notre retour en France. »