Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Un conseil municipal… sans l’opposition

Un conseil municipal… sans l’opposition


De nombreux points étaient à l’ordre du jour du conseil municipal de rentrée, ce jeudi 9 octobre : du maintien de La Mouchonnière dans les financements de la politique de la ville aux tarifs inchangés des classes de neige, en passant par la vente de la Résidence Croizat à LMH, la poursuite de la voie verte, des subventions à l’Office de Tourisme et à l’association Ibérica, l’arrivée d’un jeune en contrat d’apprentissage au SMPU, ou encore la promotion de l’éco-rénovation des logements. Un conseil centré sur la vie quotidienne des Seclinois… qui a débuté par un coup de théâtre : les élus de l’opposition ont quitté la salle et boycotté les débats.

Débat sur la Tribune de l’Hebdo

Suite à un texte paru dans la Tribune politique de l’Hebdo la semaine dernière, François-Xavier Cadart, pour l’opposition, a lu une déclaration fustigeant « des propos insultants », puis a fait référence au recours qu’il a déposé au Tribunal Administratif contre l’élection de la liste « Seclin Ensemble » aux municipales, avant d’ « évacuer les lieux » avec les élus de son groupe.

Regrettant cette « politique de la chaise vide », le maire, Bernard Debreu, a rappelé que ses comptes de campagne « ont été validés en juillet par la Commission Nationale des Comptes de Campagne », et que lors de l’audience du tribunal le 7 octobre, « le rapporteur public a rejeté tous les arguments de l’opposition contre le vote de mars dernier ». Le jugement devrait être connu la semaine prochaine.

Concernant les débats récurrents autour des Tribunes politiques de l’Hebdo, le maire a expliqué : « personnellement, je ne demande à personne de déménager de Seclin, mais quand on martèle dans tous ses textes que le sol de Seclin est pollué et que la santé des Seclinois est en danger, il y a de quoi réagir. Ainsi, dans le dossier de la friche Lincrusta, l’Agence Régionale de Santé a autorisé la construction après analyse du sol. Quant au chantier de la rue des Comtesses… 800 mètres cubes de terre ont été analysés par un cabinet indépendant. Sur toutes les données recueillies, deux sont au-dessus de la norme et correspondent à des huiles de machines inertes, qui disparaissent naturellement. Toutes les autres mesures sont en-dessous des seuils réglementaires, tels que le mercure avec 0,00030 pour un seuil de 0,01, le plomb, ou le PCB, dont parle tellement M. cadart, et qui s’élève à 0,075 pour un seuil de 1. » Et le maire de conclure : « on peut tricher pendant des mois, mais à la fin, la vérité se fait jour, comme c’est le cas pour ces chiffres irréfutables. »

La Mouchonnière sera toujours financée

Le quartier de La Mouchonnière bénéficie depuis des années de financements de l’Etat dans le cadre de la politique de la ville. Des fonds plus qu’utiles qui servent à organiser des ateliers parents/enfants, ou encore des initiatives comme le groupe théâtral « Estime de Soi » reconnu au niveau européen. Dernièrement, tous les quartiers prioritaires ont été revus par le gouvernement. « Grâce au travail remarquable des agents du service politique de la ville, La Mouchonnière conservera ses financements. C’est une grande satisfaction pour les habitants », a commenté le maire. Eric Corbeaux, adjoint à la Jeunesse, a également annoncé que le système de bourse au permis de conduire se met en place avec 6 premiers jeunes demandeurs d’emploi, qui ont besoin de leur permis pour débuter dans la vie active.

LMH reprend la Résidence Croizat

Le béguinage de petites maisons pour personnes âgées a été construit par la Ville dans les années 1980. Aujourd’hui, les villes n’ont plus les compétences pour entretenir des logements. Le bailleur LMH va donc racheter les maisons et les rénover entièrement, assurant ainsi un plus grand confort aux habitants. Bernard Debreu et Nathalie Fruchart, conseillère au Logement, ont eu l’occasion de rencontrer et d’échanger une première fois avec les locataires. Le processus de concertation se poursuivra jusqu’à la fin des travaux programmés en 2016.

Poursuite de la voie verte

La Ville va mettre à disposition de l’Espace Naturel Métropolitain un terrain dans le Parc de la Ramie, qui permettra de terminer la voie verte, entre la rue des Martyrs et les berges du canal de Seclin. On pourra alors traverser Seclin à pied ou à vélo, depuis la gare jusqu’au canal, voire jusqu’à Mosaïc… selon sa condition physique.

Subventions

Les activités de l’Office de Tourisme ont fortement augmenté depuis quelques années, mais l’an dernier le Conseil Général a baissé ses aides, et la Ville de Carvin qui devait rejoindre l’Office s’est désistée. Une aide exceptionnelle de 8.700 euros a été allouée à l’association. Par ailleurs, Ibérica, qui promeut les cultures espagnole et portugaise, recevra une aide de 250 euros pour lancer ses nouveaux cours de danse flamenco.

Un jeune en formation au SMPU

C’est une initiative inédite : le Service Municipal de Prévention Urbaine accompagnera un jeune Seclinois, jusque-là bénévole, dans sa formation de Bac Pro agent technique de prévention et de sécurité. « J’espère que ce jeune homme pourra se lancer dans la vie grâce à cette expérience », a souligné le maire.

Soutien à l’éco-rénovation des logements

La Ville va s’inscrire dans le dispositif métropolitain du Programme d’Intérêt Général de l’Amélioration Durable de l’Habitat. Les Seclinois désireux de rénover leur logement pour dépenser moins d’énergie et moins d’argent, pourront bénéficier d’aides financières. Le service Agenda 21 de la Ville orientera les demandeurs.

Classes de neige : pas d’augmentation

Du 2 au 13 février prochain, 114 élèves de CM2 partiront en classe de neige à Ristolas, dans les Hautes-Alpes. Comme depuis plusieurs années, les tarifs restent inchangés : 177 euros pour les Seclinois (environ 10% du prix coûtant), et 478 euros pour les extérieurs.