Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Seulement 3 départs chez les enseignants

Seulement 3 départs chez les enseignants


La traditionnelle réception de fin d’année des enseignants a eu lieu mardi 4 juillet à l’Hôtel de Ville. Le maire, Bernard Debreu, l’adjoint à l’éducation, Philippe Baudet, Eric Corbeaux, Noëlla Quinart et Marie-Noëlle Bernard, ont accueilli Patricia Picques, inspectrice de l’Education Nationale du secteur, les directrices et le directeur des écoles maternelles et élémentaires, ainsi que les enseignantes mutées dans d’autres communes à la rentrée. Il y en a seulement trois cette année dans les 9 écoles, et aucun départ à la retraite !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les enseignants ne se pressent pas pour quitter Seclin et qu’ils apprécient notre ville ! Il faut dire qu’élus et personnel qui travaillent en lien avec les écoles ont établi « un partenariat constant et solide avec les enseignants », s’est réjouie Patricia Picques, qui estime que « la Ville de Seclin veille à un accompagnement de qualité pour les enseignants », les enfants, et les familles. Philippe Baudet a autant de louanges à exprimer à l’égard des « enseignants qui ne sont pas assez valorisés dans la société, et que nous tenons à mettre à l’honneur. »

« Priorité : le bien-être des enfants »

Quant au maire, Bernard Debreu, regrettant l’instauration d’une école à deux vitesses et le creusement des inégalités entre les enfants des différentes communes, il est revenu sur la particularité de cette fin d’année mouvementée. « A quelques jours des vacances, le gouvernement a mis les maires devant un dilemme en les laissant choisir entre le maintien des 4 jours et demi de classe par semaine et le retour aux 4 jours. A Seclin, les parents votent à 70% pour le retour aux 4 jours, mais nous avons besoin de temps pour nous organiser, et rebâtir tous ensemble un nouveau projet pour la rentrée », a expliqué le maire, qui mettra cette question en débat au prochain conseil municipal, le 12 octobre 2017.

L’objectif, bien sûr, étant toujours de « s’occuper en priorité du bien-être des enfants ». Les élus ont naturellement souhaité des vacances – si possible – reposantes aux enseignants, avant de remettre un bouquet de fleurs aux enseignantes mutées : Marie-Odile Rouault quitte l’école Jules-Verne pour l’école de Wahagnies, et Elise Hammoudi quitte l’école Langevin pour une maternelle de Loos. Enfin, Béatrice Guerrero quitte malheureusement l’école Michelet suite à une fermeture de classe.