Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Seclin et Méguet unis autour d’un projet durable

Seclin et Méguet unis autour d’un projet durable


Porté par une association de Méguet, notre ville jumelée au Burkina Faso, en partenariat avec la Ville de Seclin, un projet en faveur de la reforestation et de la protection de la forêt de Méguet a été mis en place cette année. C’est le seul projet sur la métropole lilloise qui a été labellisé COP 21. Il intègre aujourd’hui un volet "énergies" en vue de substituer des alternatives à l’utilisation du bois pour les usages du quotidien. C’est précisément sur le volet "énergies" du projet que les élèves d’électrotechnique et de maintenance du lycée professionnel "Les Hauts de Flandre" étaient conviés à échanger avec Pierre Kaboré, venu de Méguet.

JPEG - 110.5 ko
Rencontre entre Pierre Kaboré, de notre ville jumelée de Méguet, et des professeuirs et élèves du lycée professionnel "Les Hauts de Flandre"

« Notre but , c’est de régénérer la forêt de Méguet et de la préserver pour les générations futures. Ce projet intègre un volet "énergies" afin de trouver des alternatives à l’utilisation du bois pour les usages du quotidien », a expliqué devant des élèves du lycée professionnel « Les Hauts de Flandre » Pierre Kaboré, ex-maire de Méguet, notre ville jumelée du Burkina Faso, lundi 5 octobre. Le projet de reforestation a débuté à Méguet. Quant au volet "énergies", les professeurs et les élèves des filières électrotechnique et maintenance du lycée seclinois pourraient apporter leur contribution et mettre au point des systèmes à base de panneaux photovoltaïques. "C’est un projet concret qui sera directement utile à la population de Méguet", souligne Yannick Gras, professeur d’électrotechnique, à l’adresse des élèves. "Je souhaite que des élèves motivés y participent : c’est une grande chance de s’engager dans cette démarche de codéveloppement et de pouvoir reproduire ensuite en Afrique ce que nous aurons mis au point." Et, du côté des élèves, l’accueil a été plutôt favorable.

Un projet labellisé COP 21

Porté par l’Association Solidarité pour un Développement Communautaire de Méguet, représentée par Pierre Kaboré, le projet de reforestation et de protection de la forêt de Méguet est financé et soutenu par la Ville de Seclin (5.000 €), le Ministère des Affaires Etrangères (5.000 €) et l’association COFOR International. « Nous avons travaillé de façon transversale », indiquent Eric Corbeaux, premier adjoint délégué à la jeunesse, et Alain Fruchart, adjoint au développement durable, aux côtés de Marie-Noëlle Bernard, conseillère municipale déléguée à l’Agenda 21. Depuis plus de 20 ans, des jeunes Seclinois se rendent à Méguet afin d’apporter leur aide sous l’égide du service Enfance Jeunesse de la Ville de Seclin. Ce projet s’inscrit dans cette logique de codéveloppement. La partie "énergies" prévoit l’installation de fours solaires, de panneaux photovoltaïques et un volet méthanisation. Le projet de reboisement et de protection de la forêt de Méguet est le seul projet de la métropole lilloise à avoir reçu le label COP 21, du nom de la conférence qui se déroulera à Paris en décembre 2015 : un point d’appui pour la recherche de sponsors. Et, s’agissant des panneaux photovoltaiques, peut-être que des élèves du lycée professionnel rejoindront le groupe de jeunes Seclin-Méguet, chapeauté par le service enfance jeunesse de la Ville, pour installer un beau jour à Méguet le fruit de leurs réalisations.

JPEG - 176.7 ko
Eric Corbeaux, premier adjoint, Alain Fruchart, adjoint au développement durable, Pierre Kaboré, de notre ville jumelée de Méguet, Dorothée Boulogne, directrice du service enfance jeunesse, et Marie-Noëlle Bernard, conseillère déléguée à l’Agenda 21