Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Seclin Insolite se dévoile avec l’Office de Tourisme

Seclin Insolite se dévoile avec l’Office de Tourisme


C’est à une balade intitulée Seclin Insolite que Maxime Calis, guide-conférencier de l’Office de Tourisme de Seclin, a convié une bonne vingtaine de participants le mercredi 10 août après-midi. L’occasion d’évoquer l’histoire de la commune qui s’est développée progressivement autour d’un mausolée, autrement dit une petite chapelle, dédiée au culte de Saint-Piat à partir des 7 ème et 8 ème siècles. Et d’émailler cette visite d’intéressantes anecdotes touchant notre cité.

JPEG - 1.3 Mo
Près de la plaque commémorant la grève à l’usine Agache en 1941.

Départ depuis l’entrée du parc de la Ramie, rue des Martyrs de la Résistance, où le guide a évoqué la Résistance avec la grève des ouvrières et ouvriers de la filature Agache de Burgault, en mai-juin 1941, "une des très rares grèves dans la zone occupée par les Allemands et qui faisait pendant à la grève des mineurs dans le Nord/Pas-de-Calais". Maxime Calis a parlé aussi des heures sombres de la Seconde Guerre Mondiale avec le massacre par les nazis de 33 civils et Résistants au lieu-dit La Potasserie le 2 septembre 1944 : des hommes et une femme pour la plupart raflés rue d’Houplin renommée ensuite rue des Martyrs de la Résistance en mémoire des victimes.

Inscriptions et chronogramme

JPEG - 1.6 Mo
Balade bucolique sur la voie verte en centre-ville.

Ensuite direction la voie verte, un axe de balade très agréable en plein coeur de ville pour rejoindre le cimetière du centre-ville créé au 19ème siècle et admirer la porte monumentale érigée par l’architecte Benjamin Dewarlez en 1808 qui s’est inspiré du style égyptisant en vogue à cette époque. Retour vers la ceinture verte par la rue Lénine où une maison en rouges barres évoque le type que construction typique du Nord. Après être passé par la rue Guy-Môquet et découvert une des inscriptions "Trink Wasser" en allemand effectuées lors de la Première Guerre Mondiale pour signaler les endroits où se trouvait l’eau potable, une halte rue Abbé-Bonpain a permis de découvrir le chronogramme de l’ancienne maison du Prévôt : l’inscription "Manentes benedicat excelcus" contient des lettres plus grande qui indiquent en chiffres romains l’année 1766.

JPEG - 1 Mo
Une maison en rouges barres.
JPEG - 703.7 ko
Une inscription "Trink Wasser".
JPEG - 922 ko
Le chronogramme de la maison du Prévôt.

Les lions de Seclin

JPEG - 943.5 ko
Le abords de la Collégiale où des travaux conséquents sont menés dont la réfection de vitraux.

Puis, direction les abords de la Collégiale Saint-Piat. Là, près du café "Le Lion de Seclin", deux anecdotes surprenantes ont été contées : en 1937, un lion a été aperçu, il s’agissait en réalité d’un chien bouvreuil enragé qui fut abattu ; en 1966, des lions - vrais ceux-là - s’échappèrent d’un camion de cirque accidenté sur l’autoroute et furent ensuite capturés sauf un qui fut tué car trop agressif.

La visite du Kaiser en 1918

JPEG - 725.7 ko
Guillaume II vint à Seclin en 1918.

Passage ensuite rue Jean-Jaurès vers la gare et arrêt devant la maison réquisitionnée par l’armée allemande lors de la Première Guerre Mondiale et évocation de la venue du Kaiser Guillaume II en avril 1918 avec photo à l’appui. Quelques mois plus tard pendant sa déroute, l’armée allemande fit sauter le clocher de la Collégiale, la mairie qui se situait à la place de l’actuelle salle des fêtes et d’autres bâtiments.

A l’issue de la balade, un goûter offert par les bénévoles de Nos Quartiers d’Eté

La balade instructive s’est poursuivie, entre deux averses, jusqu’au quartier de La Mouchonnière où, réconfort suprême, un goûter a été offert par l’atelier cuisine mis en place par les bénévoles de Nos Quartiers d’Eté.


Prochaine balade proposée par l’Office de Tourisme : ce vendredi 12 août à 18h avec une déambulation à travers la ville, depuis l’hôpital Marguerite de Flandre pour découvrir les trois Monuments Historiques de la commune, à savoir l’hôpital Notre-Dame, la porte monumentale du cimetière du centre puis la Collégiale Saint-Piat, avec visite de la crypte. Tarifs : 5 € ; gratuit pour les adhérents à l’Office de Tourisme et pour les moins de 12 ans. Rés. : 09.72.52.85.03.