Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Près de 500 personnes pour le service public de retraite

Près de 500 personnes pour le service public de retraite


Un rassemblement de près de 500 personnes – dont une centaine de Seclinois – s’est déroulé mardi 10 mars devant le siège de la CARSAT (Caisse de Retraite) Nord/Picardie à Villeneuve-d’Ascq. Une délégation composée de syndicalistes, de responsables associatifs et élus, dont Michelle Demessine et Eric Bocquet, Sénateurs, et Bernard Debreu, Maire de Seclin, a été reçue par le nouveau Directeur Général, Francis De Block, qui s’est par ailleurs exprimé devant la foule. L’occasion pour les défenseurs des retraités de rappeler les revendications communes pour le paiement de toutes les retraites en attente, et la défense du service public de proximité pour les nouveaux retraités, qui passe par le maintien de l’agence seclinoise de la CARSAT.

JPEG - 1.3 Mo
Près de 500 personnes, dont une centaine de Seclinois, le maire, et des élus, pour défendre les droits des retraités

« Il faut payer toutes les pensions en attente et recruter 100 agents à la CARSAT, afin de pouvoir venir à bout des 5.000 retraites encore en attente de liquidation », exigent les défenseurs des retraités, venus en masse, mardi dernier, afin de régler une situation inacceptable dénoncée depuis l’été dernier.

Un collectif seclinois efficace

En effet, cela fait presqu’un an que le scandale du non paiement des retraites a éclaté au grand jour, avec son lot de misère et de situations désespérées, comme ces jeunes retraités obligés d’attendre parfois 6 mois pour toucher le moindre centime, alors qu’ils ont travaillé plus de 40 ans !

Des hommes et des femmes qui ont fait fonctionner la société, et qui se retrouvent aux portes des associations caritatives pour pouvoir se nourrir, ou qui n’ont plus de Sécurité Sociale, parce qu’ils ne cotisent ni comme salariés ni comme retraités, et qui ne peuvent plus du tout se soigner ! A Seclin, c’est un collectif très actif qui a pris ce scandale à bras le corps, et qui multiplie les actions… efficaces, puisqu’elles portent leurs fruits.

Ainsi, après une rencontre avec l’ancienne direction de la CARSAT en mairie de Seclin en décembre dernier, le maire de Seclin, les élus des 14 communes partenaires, l’UNRPA, la CGT, le Secours Populaire, et l’AADVAH avaient déjà obtenu le report de la fermeture envisagée de la CARSAT de Seclin.

Mardi dernier, la direction de la CARSAT a pris en considération l’ampleur de la mobilisation en faveur des retraités… qui va remonter jusqu’au Ministère des Affaires Sociales. D’autres actions sont déjà prévues, afin que toutes les pensions de retraite soient enfin versées au plus vite.