Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > "Premier mur en bois" pour 36 logements neufs

"Premier mur en bois" pour 36 logements neufs


JPEG - 584.3 ko
Le premier mur en ossature bois des 36 logements entre les rues Bouvry et Desrousseaux, a été dévoilé samedi 14 février

Ce n’est pas une première pierre, mais un premier mur en ossature bois qui a été dévoilé samedi 14 février, entre la rue Roger-Bouvry et la rue Alexandre-Desrousseaux. Le maire, Bernard Debreu, était accompagné de Nathalie Fruchart, conseillère déléguée au Logement, et d’une cinquantaine d’élus, de riverains, et de responsables associatifs. A leurs côtés, le président de Nexity, Marc Delcourt, la directrice de l’agence LMH Seclin-Weppes, Hélène Declercq, et la directrice générale de Création Bois Construction, Frédérique Seels. Une première originale et symbolique pour 36 logements neufs, design, et respectueux de l’environnement, dont 24 en accession à la propriété et 12 en location. Livraison dans 10 à 12 mois…

« Les riverains sont soulagés : au lieu d’un terrain vague squatté et source de nuisances, ils auront des vrais voisins, dans trois petits bâtiments de deux étages esthétiques en ossature bois, avec de la verdure, et une nouvelle voie d’accès vers la rue Desrousseaux », a d’abord expliqué le maire, Bernard Debreu, heureux de voir arriver ces logements neufs. En effet, « nous avons actuellement 700 demandes de logement en attente, et cette nouvelle résidence donnera déjà un petit peu d’oxygène aux familles seclinoises qui sont souvent dans l’angoisse en raison de la situation très tendue du logement dans la Métropole : il faudrait 50.000 locatifs supplémentaires ! »

JPEG - 862.2 ko
Voilà à quoi ressemblera la nouvelle résidence, à la fois design et développement durable

Le point sur le logement à Seclin

Pour répondre à la demande grandissante de logements, plusieurs nouvelles résidences sont en cours de construction : 26 logements rue des Comtesses de Flandre et 66 logements avenue des Marronniers. D’autres constructions sont en projet, « mais bloquées pour l’instant au Tribunal Administratif », a regretté le maire, qui a cité le projet « Lincrusta », à Burgault, mais également « Danone Delistar », à La Mouchonnière. Sur ce dernier projet, Bernard Debreu a tordu le cou aux rumeurs en faisant le point précis de la situation : « avant toute construction, il va falloir modifier le Plan Local d’Urbanisme, mener une enquête publique, et procéder à un vote à la Métropole de Lille et au conseil municipal de Seclin. » De toute façon, les élus seront « extrêmement vigilants sur la qualité des logements, leur hauteur, les espaces verts, l’intégration dans l’environnement… »

La friche "Danone Delistar"

En attendant la transformation de la friche « Danone Delistar », qui fait l’objet d’une étude urbaine par la Métropole Européenne de Lille, tout le monde s’est réjoui samedi dernier des 36 logements Nexity/LMH. « Nous avons deux priorités ici : des prix abordables pour des primo-accédants (23 appartements sur 24 sont déjà vendus), et une attention particulière au développement durable », a indiqué Marc Delcourt, rejoint par Frédérique Seels, spécialisée dans la préconstruction de murs en ossature bois. La chef d’entreprise a également acquiescé lorsque le maire a rappelé que « la construction de logements est cruciale pour les très nombreuses familles qui attendent, mais aussi pour les salariés du bâtiment et des travaux publics qui souffrent de la pénurie de chantiers. »