Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Non au plan d’austérité à l’hôpital public

Non au plan d’austérité à l’hôpital public


JPEG - 96.8 ko
Mobilisation pour préserver l’hôpital public, avec des syndicalistes, des élus, mais aussi des bénévoles associatifs, comme l’UNRPA

Suivant l’appel national à la grève pour préserver le service public de santé dans les hôpitaux publics, le Centre Hospitalier de Seclin a fait entendre sa voix, jeudi 25 juin, sur le parvis et dans le hall central de l’hôpital.

« Non au plan d’austérité préparé par la Ministre de la Santé, qui prévoit 3 milliards d’euros d’économies dans les hôpitaux entre 2015 et 2017, soit 33 millions en moins dans notre Région, et la suppression de 1.500 postes dans nos hôpitaux publics ! », ont martelé les grévistes, dont Armelle Laurent, secrétaire générale adjointe CGT du CH Seclin, Christine Larivière, kiné à Seclin, et d’autres manifestants qui représentaient tous les services de l’hôpital. Ils étaient soutenus dans leur action par Eric Corbeaux, premier adjoint au maire et président de la commission santé à la Région, mais aussi par l’Union Locale CGT de Seclin, le Parti Communiste, le Secours Populaire, et l’UNRPA, qui défend les droits des retraités.

Les patients concernés

JPEG - 271.2 ko
Les patients étaient invités à signer une pétition pour que les hôpitaux publics aient les moyens d’assurer correctement les soins

Devant le Centre Hospitalier de Seclin, les grévistes et soutiens du service public de santé ont fait signer une pétition aux patients et usagers de l’hôpital, car la baisse drastique des moyens dégraderait forcément la qualité des soins prodigués.

Près de 1.000 signatures ont déjà été recueillies cette semaine à Seclin, Carvin et Annoeullin. Par ailleurs, un Collectif de Défense des Services Publics est en train de se constituer à partir de Seclin pour refuser la Loi Santé, mais aussi les menaces de fermeture de la CARSAT et de la CPAM sur notre territoire.