Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Martin Pau, 18 ans, fait mouche au championnat d’Europe de tir aux (...)

Martin Pau, 18 ans, fait mouche au championnat d’Europe de tir aux hélices


Dimanche 5 juillet, au centre de tir du Touquet, cent soixante tireurs, âgés de 12 à 80 ans, disputaient le championnat d’Europe de tir aux hélices. Une compétition qui a réussi au jeune Seclinois de 18 ans, Martin Pau.

Martin Pau a 18 ans. Ce jeune Seclinois est passionné par le sport. L’ancien licencié du club de Seclin natation aime une autre activité sportive pas comme les autres : le tir aux hélices. C’est son papa Stéphane qui lui a mis l’idée en tête, voilà 6 ans. Il faut dire aussi que ce dernier aime le tir de loisir et le pratique depuis des décennies. Depuis, Martin s’entraîne au stand de tir du BTC d’Illies. Un club présidé par René Fleurie.

Le tir aux hélices, baptisé aussi le tir au vol, est une discipline qui réclame dextérité, réflexe et une parfaite concentration. Mission des sportifs : suivre la trajectoire aléatoire des plateaux équipés de petites ailes. Viser, tirer et toucher pour les plus doués.

À première vue, Martin est très doué dans ce sport géré par la fédération française de ball-trap. Le mercredi 2 juillet, il devient vice-champion de France de tir aux hélices ; la veille, il apprenait qu’il était l’heureux bachelier, avec mention, de la filière sciences et technologies de l’industrie et du développement durable. Un bonheur n’arrivant jamais seul, le dimanche 5 juillet 2015, Martin Pau est monté sur la plus haute marche du podium du championnat d’Europe junior.

Une belle réussite dans une discipline où le tir est hyper instinctif. En face du jeune Seclinois, treize autres concurrents de son âge venus d’Italie, du Royaume-Uni et de France. A noter qu’il a empoché une autre breloque en or, le même jour, en devenant aussi champion d’Europe avec l’équipe nationale.

Un champion qui a fait mouche de bien belle manière. Pour l’avenir, sa maman Valérie (qui tire à l’arbalète, NDLR) avoue que la famille Pau réfléchit à une participation de Martin au championnat du monde qui se déroulera au mois d’août, à Venise. "C’est un autre niveau, confirme Valérie Pau. En face, on a des professionnels. Martin aime son sport. C’est avant tout une passion, donc pas de pression."

Bref, bonne chance aux plateaux à hélices. Martin Pau a bien décidé de leur proposer une coupe d’été, version très courte.