Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Les avions et le contournement de l’A1 dans le débat

Les avions et le contournement de l’A1 dans le débat


Les élus des 33 communes adhérentes au SIVOM Grand Sud de Lille se sont réunis à Seclin sous l’égide de Bernard Debreu, maire de Seclin et président du SIVOM. Outre le débat d’orientations budgétaires 2016, les délégués des communes membres, dont l’objectif est de préserver le cadre et la qualité de vie des habitants du Pévèle-Mélantois-Carembault, ont nourri de riches débats concernant les deux compétences du SIVOM : l’aéroport de Lesquin et le survol des avions, ainsi que le projet de Contournement autoroutier Sud de Lille.

JPEG - 583.5 ko
Bernard Debreu, président du SIVOM, et Frédéric Baillot, maire de Templemars et vice-président

Plus de passagers, moins d’avions

Concernant le survol des avions, quelques chiffres éclairants ont été abordés : depuis une quinzaine d’années, le nombre de passagers annuels à l’aéroport de Lesquin est passé de 1 million à 1,6 millions. Pour autant, le nombre de mouvements (décollages + atterrissages) est plutôt en baisse ces 3 dernières années. Ainsi, il y a eu 16.000 mouvements en 2015 au lieu des 20.000 prévus initialement. Entre 2014 et 2015, le nombre de vols a reculé de 8%. Si le nombre de passagers augmente alors que le nombre de vols baisse, c’est parce que le nombre de passagers par avion est plus élevé, et les avions sont donc plus remplis.

Nouvelles trajectoires en mars

Par ailleurs, le nombre de signalements d’avions jugés bas ou bruyants a baissé entre 2014 et 2015, et de nouvelles trajectoires vont être mises en œuvre dans le courant de ce mois de mars 2016, afin de faire baisser les nuisances liées au survol des avions, surtout pour les communes d’Attiches, Avelin, Fretin, Templeuve, etc… Pour d’autres communes, comme Bouvines ou Seclin, qui se trouvent juste au bout des pistes, il n’est pas encore possible de modifier les trajectoires, mais on compte sur l’amélioration des performances techniques des avions pour améliorer les choses (avions moins bruyants par exemple).

Contournement Sud : « le monstre du Loch Ness »

JPEG - 653 ko
Une partie des élus du SIVOM, qui compte 33 communes adhérentes

Comme l’a fait remarquer la maire de Fretin lors de la dernière réunion du SIVOM, le Contournement autoroutier Sud de Lille ressemble au « monstre du Loch Ness ». Au SIVOM, personne n’en veut, les élus démontrent régulièrement que ce contournement tel que dessiné sur les plans serait irréaliste, parce qu’il faudrait construire un véritable viaduc au-dessus de l’A1 et de la ligne TGV (500 millions d’euros au moins !) Mais rien n’y fait, le contournement réapparaît dans les documents de planification, comme dans le projet de Schéma de Cohérence Territoriale, en discussion à la Métropole et à la Région.

Lors de la dernière réunion du SIVOM, les élus ont donc réitéré leur désaccord avec le tracé du Contournement Sud-Est de Lille, et proposé plutôt un grand ring transfrontalier, afin de faire contourner la Métropole par les véhicules de transit.