Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > La Mouchonnière à un tournant de son Histoire

La Mouchonnière à un tournant de son Histoire


Les Journées du Patrimoine 2015 resteront dans les annales de Seclin. En plus des visites guidées et autres animations proposées par l’Office du Tourisme autour de la Collégiale et de l’Hôpital Marguerite de Flandre, le quartier de La Mouchonnière et ses habitants étaient à l’honneur toute la journée du 19 septembre dans le hall de l’école Dutoit  : présentation du livre de témoignages sur l’Histoire du quartier « La Mouchonnière, un quartier, des mémoires » (*), exposition réalisée en 2012, exposition sur les visages de l’atelier Estime de Soi par la graphiste Virginie Deltour, exposition de la Métropole de Lille pour lancer la concertation sur la requalification de la friche Danone-Delistar, chants de la chorale Tous en Chœur dirigée par Laurent Lahaye, et échanges « Au bistrot des Mouchons » avec les universitaires Olivier Lazzarotti et Corinne Luxembourg, ce samedi 19 de 14 h à 16 h.

Pour ce grand jour, habitants, bénévoles des associations, élus, et partenaires de la Métropole Européenne de Lille et de Lille Métropole Habitat étaient réunis autour de Stéphanie Leroux, Gautier Delannoy, Ludovic Frémaux et tous les artisans du livre sur La Mouchonnière, qui ont travaillé 4 ans sur ce grand projet. Le maire, Bernard Debreu, a tenu à leur rendre hommage, ainsi qu’à Jean Claude Willem, maire honoraire et acteur majeur de l’Histoire contemporaine du quartier, qui a préfacé le livre.

« La Mouchonnière a une longue Histoire mais aussi un bel avenir, et le quartier s’apprête à vivre un tournant important, une nouvelle métamorphose », a indiqué Bernard Debreu. Il a insisté sur l’évolution positive du quartier. Dans les années 90, certains comparaient la Mouchonnière à… Chicago. Grâce à la réhabilitation des bâtiments et espaces publics, grâce à la construction d’équipements comme l’Espace Communal et de nouveaux et beaux logements, et surtout grâce à « la volonté des hommes et des femmes de La Mouchonnière de porter fièrement leur identité et leur sens de la solidarité », le quartier est aujourd’hui moteur de « la cohésion sociale et du bien vivre ensemble dans notre ville ».

Les habitants ont la parole

En ce qui concerne l’avenir, le maire a appelé les habitants à participer à la concertation (**) « avec imagination et ambition ». Catherine Huguet, urbaniste à la MEL a rappelé les enjeux : partir de l’Histoire de la friche Danone-Delistar pour la faire évoluer vers les nouveaux besoins des Seclinois : des logements en location, mais aussi en accession, des maisons individuelles et des petits collectifs de 3 étages maximum, des espaces verts et des jardins partagés, des commerces, et des circulations pour mettre le quartier au cœur de la ville. Chacun pourra apporter sa pierre à la future Mouchonnière.

(*) Le livre « La Mouchonnière, un quartier, des mémoires » aux étagèréditions est vendu 12 euros à La Palette du Libraire, rue Jean-Jaurès.

(**) L’exposition sur le projet de requalification de la friche Danone-Delistar est visible du 21 septembre au 17 octobre à l’Hôtel de Ville et à l’Espace Communal Mouchonnière. Chacun pourra apporter sa contribution sur un registre à disposition du public. Par ailleurs, deux ateliers de concertation sont organisés les 5 et 12 octobre. Inscriptions auprès du service urbanisme de la Ville au 03.20.62.91.22.