Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > L’étude pour la nouvelle crèche en débat

L’étude pour la nouvelle crèche en débat


Le dernier conseil municipal de l’année scolaire, vendredi 21 juin, a permis de prendre de nombreuses décisions techniques. Seule l’étude de programmation de la nouvelle crèche, qui sera construite sur le site de l’ancienne PMI, boulevard Hentgès, a fait quelque peu débat.

Hommage à Pierre Mauroy et au premier adjoint de Méguet

En préambule du conseil municipal, le maire, Bernard Debreu, a proposé de respecter une minute de silence à la mémoire de Pierre Mauroy, premier Premier Ministre de François Mitterrand, sénateur, maire de Lille et président de Lille Métropole Communauté Urbaine. C’est d’ailleurs en tant que président de la Métropole que Pierre Mauroy était venu la dernière fois à Seclin, en octobre 2007, pour inaugurer le nouveau centre-ville et les Jardins du Moulin. Eric Corbeaux, premier adjoint au maire de Seclin, a par ailleurs tenu à rendre hommage à son homologue de notre commune jumelle de Méguet, au Burkina Faso, malheureusement terrassé par un AVC alors qu’il n’avait que 35 ans.

Une étude pour affiner le projet de nouvelle crèche

Les élus étaient appelés à voter la constitution d’un groupement de commandes pour la réalisation d’une étude de programmation autour du projet de nouvelle crèche, qui sera bâtie boulevard Hentgès, sur l’ancien site de la PMI. Le terrain de plus de 4.500 mètres carrés en plein centre-ville est vaste, et plusieurs services publics de santé – le Centre Médico-Psychologique, le Centre Hospitalier de Seclin - ont contacté le maire afin d’étudier la possibilité de construire également des locaux à cet endroit, en cohérence avec le projet de nouvelle crèche. François-Xavier Cadart, pour le groupe d’opposition, a estimé « être très peu informé sur ce projet, sur son coût, sur les garanties des autres organismes à venir s’implanter à cet endroit », et a refusé de « signer un chèque en blanc » pour ce projet. Le maire, Bernard Debreu, a alors expliqué que « c’est justement pour affiner le projet et pour lui assurer une cohérence d’ensemble qu’une étude de programmation est nécessaire. C’est seulement après cette étape qu’un concours d’architectes pourra être lancé, avant les appels d’offres aux entreprises, puis les travaux de construction ». Quant au coût de la nouvelle crèche en elle-même, « il est estimé à environ 2,2 millions d’euros, avec des aides possibles de la CAF, par exemple ». Rappelons d’ailleurs que ce nouveau bâtiment sera financé intégralement par la Communauté Urbaine.

Aide à l’accessibilité des commerces

Depuis début 2013, la Ville offre une aide financière aux commerces qui se lancent dans des travaux de rénovation et d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. La première demande émane du boucher-traiteur installé 57 bis, rue Roger-Bouvry. La somme octroyée est fonction de l’ampleur des travaux. Il s’agit ici de poser une porte d’entrée à ouverture automatique et d’abaisser le meuble de caisse pour répondre aux normes d’accessibilité. Pour cet effort d’amélioration du commerce, la Ville versera 2.000 euros.

Neige sur le marché : les courageux remboursés

Le 11 mars dernier, une animation était organisée sur le marché par la Ville et les commerçants non sédentaires. Manque de chance, ce jour-là, il neigeait à gros flocons sur Seclin, et les clients n’étaient pas légion… Malgré tout, 18 courageux commerçants non sédentaires avaient déplié leur étal. Comme il s’y était engagé auprès des commerçants en allant leur rendre visite ce jour-là, le maire a proposé le remboursement du droit de place pour ce jour de marché… très particulier.

Un Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement

C’est une directive européenne qui l’exige : les 62 communes de la Métropole concernées, dont Seclin, doivent se doter d’un Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement. Ce plan doit notamment dresser un diagnostic du bruit, et proposer des mesures de protection. Ce genre de document très technique, demande des connaissances scientifiques très pointues, que les communes ne possèdent pas. C’est pourquoi la Communauté Urbaine propose à ses membres de les aider dans l’élaboration de ce plan. La Ville versera donc 5.000 euros à LMCU pour la réalisation du document.

Prêt de gobelets réutilisables

Stop aux déchets en plastique ! Dans le cadre de l’Agenda 21 local, la Ville a acheté des gobelets lavables et réutilisables pour les buvettes organisées lors des manifestations culturelles ou festives. La Ville a décidé de prêter les gobelets aux associations qui en font la demande, moyennant une convention de bonne utilisation signée entre la Ville et l’association demandeuse.

Une classe verte inoubliable

Dans ses communications, le maire, Bernard Debreu, a souligné le bon déroulement et la satisfaction des parents comme des CM2 de l’école Adolphe-Dutoit, qui viennent de passer 10 jours en classe verte à Ristolas. Pour des raisons personnelles, l’enseignant qui encadrait les enfants ne pouvait pas partir cet hiver en classe de neige. Qu’à cela ne tienne : les petits Seclinois ont vu des marmottes et des chamois ! Un séjour inoubliable…