Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > "L’art entre en gare à Seclin" ce samedi 23 avril, un beau message (...)

"L’art entre en gare à Seclin" ce samedi 23 avril, un beau message d’espoir


"L’art entre en gare à Seclin", tel est le titre de l’exposition vente d’oeuvres d’art dont le vernissage s’est tenu ce vendredi 22 avril à l’ancien buffet de la gare, 3 rue Pierre-Sémard. L’occasion de découvrir le travail de François (Louka) Biseur, de Michel Vandenberghe et de Patchoul and the Gang. Une partie des ventes sera reversée au profit de l’association "Nos Enfants Menkes" pour aider la recherche sur cette maladie métabolique dégénérative. L’exposition est visible ce samedi 23 avril de 14h à 20h et des activités de créations d’oeuvres seront proposées aux enfants de 15h à 17h.

"C’est mon mari François qui a eu l’idée de cette exposition", indique Sarah Biseur, Seclinoise et maman du petit Louka atteint de la maladie de Menkes. Michel Vandenberghe, voisin et artiste, et Patchoul, qui connaît bien la famille, ont répondu présent. C’est à la fois une belle rencontre artistique et un coup de pouce pour l’association nationale "Nos Enfants Menkes" puisqu’une partie des ventes servira à financer les recherches menées par des médecins spécialistes de par le monde sur cette maladie métabolique dégénérative liée aux difficultés pour le corps à fixer le cuivre.

Des univers originaux à découvrir

Michel Vandenberghe a choisi de présenter 29 magnifiques toiles inspirées des grands noms du blues et du jazz comme John Lee Hooker, Miles Davis ou Jimi Hendrix. "C’est la première fois que je présente ces oeuvres au public et elles véhiculent aussi un message positif : ces musiques, c’est la vie tout simplement !", explique le Seclinois. On découvre des artistes en concert, animés par leur passion.


Patchoul peint des visages sur des canettes en métal écrasées pour sensibiliser les gens à ne pas jeter ce type d’objets dans la nature et à penser au recyclage. 22 tableaux-sculptures sont offerts au regard du public. Cela donne d’étonnants et artistiques résultats : l’atelier ouvert aux enfants de ce samedi permettra d’ailleurs de créer des visages à partir de canettes en métal écrasées.


François (Louka) Biseur présente quelque 25 sculptures parfois animées, très ingénieuses et graphiques, et réalisées à partir de composants électroniques, rouages et autres matériaux, notamment en cuivre. "C’est une passion. J’ai l’esprit bricoleur. Ces créations ont été réalisées sur une année et en les créant, je pense aussi à mon fils Louka pour qui j’ai fait une oeuvre intitulée "Le veilleur de nuit" ".


Le public est venu nombreux au vernissage. Sarah Biseur a remercié les trois artistes et les bénévoles qui ont aidé à la préparation de cette exposition, une exposition qui délivre un formidable message d’espoir. Bernard Debreu, le maire, et Robert Vaillant, conseiller à la santé et à l’action envers les personnes porteuses d’un handicap, ont souhaité plein succès aux organisateurs.

Exposition vente "L’art entre en gare à Seclin". Une bonne soixantaine d’oeuvres à découvrir. Une partie des ventes sera reversée à l’association "Nos Enfants Menkes". Ce samedi 23 avril de 14h à 20h, à l’ancien buffet de la gare Le Bout en Train, 3 rue Pierre-Sémard. Entrée libre. Animations pour les enfants de 14h à 17h.