Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > L’ancienne crèche et la nouvelle Maison de la Petite Enfance

Au conseil municipal :

L’ancienne crèche et la nouvelle Maison de la Petite Enfance


Lors du conseil municipal du vendredi 29 juin, les élus ont examiné plusieurs points à l’ordre du jour ayant trait à la crèche : l’ancienne crèche, comme la nouvelle Maison de la Petite Enfance « Les P’tits Loups » ! Autres questions au menu – très chargé – de cette dernière réunion de l’année scolaire : un très long débat sur les propos tenus sur les réseaux sociaux, la constitution d’un nouveau groupe d’élus, la préparation de travaux d’importance sur le toit de la piscine, plusieurs avancées en matière de développement durable, l’adoption des tarifs des accueils de loisirs et mini-campings, des subventions pour des associations qui organisent des vacances à destination de familles de La Mouchonnière ou de la Cité Jardins. Etc…

Maison de la Petite Enfance « Les P’tits Loups »

Alors que les 77 bébés de la crèche municipale et familiale « Les P’tits Loups » emménagent dans leurs nouveaux du 65, boulevard Hentgès, ce lundi 2 juillet, plusieurs délibérations concernaient la crèche.

Tout d’abord, la cession à la Métropole Européenne de Lille de l’ancienne crèche de la rue Gabriel-Péri, devenue vétuste et inadaptée à l’accueil des tout petits. Par 28 voix pour (5 voix contre), le conseil municipal a validé cette cession. La MEL versera donc 800.000 euros à la Ville de Seclin.

Cette vente permet la poursuite du projet de création de la gare pôle d’échange, qui entrera dans sa seconde phase en septembre 2018. Cette seconde phase comprendra la démolition de l’ancien bâtiment, la création d’un parking paysager à la place, la création de quais bus devant la gare, ainsi que la réfection complète de la place Saint-Piat, et des rues Gabriel-Péri, Pierre-Sémard, et Philippe-de-Girard.

Pour ce qui est de la nouvelle Maison de la Petite Enfance, les élus ont entériné le nouveau règlement intérieur, ainsi que la création officielle du « Club des P’tits Loups », 10 places en multi-accueil type halte-garderie à partir de septembre 2018. 10 enfants de 3 mois à 4 ans pourront ainsi bénéficier d’un accueil temporaire inférieur à 12 heures par semaine. Cet espace multi-accueil sera également financé en partie par la Caisse d’Allocations Familiales.

François-Xavier Cadart (Forces Démocrates pour Seclin – opposition, et conseiller départemental), a reproché le fait que « le maire ne mentionne pas assez le rôle du département dans la nouvelle Maison de la Petite Enfance », Bernard Debreu a répondu : « la Ville a acheté le terrain pour plus de 545.000 euros au Département. Celui-ci ne nous a fait aucune faveur… » Et le maire d’espérer, toujours à propos du Département, que « M. Cadart réussira à rétablir le poste d’animateur de prévention auprès de la jeunesse, qui nous a été retiré l’année dernière par… le Département ! »

Un très long débat sur les réseaux sociaux

Qui insulte qui, qui calomnie qui sur les réseaux sociaux ? Suite à une question écrite d’Eric Drelon (Les Républicains – opposition) concernant certains propos tenus par Stéphanie Leroux, adjointe aux Associations, sur des pages Facebook indépendantes de la municipalité, le débat s’est enflammé... François-Xavier Cadart et Roger Mille (Forces Démocrates pour Seclin – opposition) ont abondé les critiques du groupe LR. Didier Serrurier, adjoint à la Cutlure (Pour Seclin), a pointé la généralisation de ce genre d’invectives électroniques. Stéphanie Leroux a répondu en expliquant qu’elle était aussi l’objet de ces insultes et calomnies. Pour éviter l’enlisement du débat, Eric Corbeaux, adjoint à la Jeunesse, a rappelé que la Ville mène depuis plusieurs un travail de fond avec les jeunes pour leur apprendre à éviter les pièges des réseaux sociaux.

Quant au maire, Bernard Debreu, il en a appelé à « un peu de sagesse et de raison pour s’extraire du défouloir que peuvent représenter les réseaux sociaux ». En tout cas, s’il ne peut empêcher des dérapages sur certaines pages Facebook, le maire a mis les points sur les « i ». « Sur le site internet et la page Facebook de la Ville, nous sommes très vigilants pour qu’il n’y ait ni insulte ni calomnie », insiste Bernard Debreu, qui goûte davantage « le travail sur le terrain, et au quotidien, pour améliorer la vie de tous les Seclinois ».

Transparence sur les actions en justice

François-Xavier Cadart, au détour des décisions municipales, a demandé le retrait de la délégation du maire d’ester en justice pour défendre la Ville dans les litiges judiciaires, car « le maire n’informe pas les élus du conseil des affaires en cours ». Cette demande de retrait n’a pas recueilli l’assentiment d’un nombre suffisant d’élus pour être mise en délibération. Aussi, le maire garde cette délégation, et « propose de mettre à disposition de tous les élus le cahier complet des décisions municipales, qui se comptent par centaines voire milliers chaque année, afin d’assurer le fonctionnement quotidien des services. »

Un nouveau groupe d’élus au sein du conseil

A la demande de Francine Hamard-Delecroix, adjointe à l’Action Sociale, Antoine Pacini, conseiller délégué à la Sécurité, et Valérie Trédez, conseillère municipale, un nouveau groupe d’élus a été créé. Il est intitulé « Génération-s », et s’inscrira au sein de la majorité municipale. Le conseil municipal compte désormais 6 groupes d’élus : Communistes et Républicains (majorité), Pour Seclin (majorité), Ecologistes (majorité), Génération-s (majorité), Forces Démocrates pour Seclin (opposition), Les Républicains (opposition).

Nouveaux horaires dans les écoles

Suite au retour à la semaine de 4 jours dans les écoles en septembre prochain, les horaires ont été légèrement modifiés en accord avec les enseignants. Ecoles maternelle et élémentaire Durot : 8h30-11h45/13h45-16h30 ; école Curie/Michel : 8h25-11h25/13h25-16h25 ; école Dutoit : 8h30-11h30/13h30-16h30 ; école Duclos : 8h30-11h45/13h45-16h30 ; école La Fontaine : 8h25-11h25/13h25-16h25 ; école Langevin : 8h30-11h30/13h30-16h30 ; école Jules-Verne : 8h30-11h30/13h30-16h30.

Travaux de renforcement de la toiture de la piscine

Des travaux de renforcement de la toiture de la piscine vont avoir lieu prochainement, afin de permettre la pose d’une moquette solaire. Cette moquette solaire permettra de chauffer l’eau d’une partie des bassins, et réduira sensiblement la facture d’énergie inhérente au fonctionnement d’une piscine. « Bonne nouvelle, a déclaré Alain Fruchart, adjoint au Développement Durable », ces travaux sont subventionnés à 50% par la MEL. Le retour sur investissement sera rapide, et cela nous permettra d’économiser 45.000 euros par an. »

Un « Monsieur Energie » en contrat d’apprentissage

Afin de multiplier les actions, déjà bien engagées, en faveur du développement durable et de la transition énergétique, un futur ingénieur spécialiste des énergies renouvelables va être intégré en contrat d’apprentissage (la Ville sera subventionnée pour sa rémunération). Son travail sera de mettre en œuvre et suivre le plan d’actions de la « Convention des Maires pour le climat », signée par la Ville de Seclin. Objectifs de cette convention : réduire d’ici 2030 nos gaz à effet de serre de 50%, nos consommations énergétiques de 40%, et introduire 50% d’énergies renouvelables dans notre mix énergétique dont 20% produits localement (comme avec la moquette solaire, par exemple).

Des panneaux photovoltaïques à l’école Langevin

Idéalement exposée au soleil, la toiture de l’école Langevin se verra habillée, avant la fin de l’année 2018, de panneaux photovoltaïques sur une surface de 250 m2. Ces panneaux permettront de faire baisser la facture énergétique de l’école Langevin de plus de 5.000 euros par an. L’installation pourra bénéficier de subventions qui seront demandées à la Région et à la MEL pour 40% de la somme totale.

Convention Citoyenne pour le Climat

Après la « Convention des Maires pour le Climat », la Ville s’engage dans la « Convention Citoyenne pour le Climat ». L’objectif est que les Seclinois – particuliers et entrepreneurs – s’engagent eux aussi à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et leurs dépenses énergétiques.

Subventions pour des séjours vacances

Afin de permettre à des familles de La Mouchonnière de pouvoir partir en vacances, la Ville va attribuer 2.500 euros de subvention à l’association Main dans la Main (58 personnes partent cet été à Vaison-la-Romaine dans le Vaucluse), et 1.500 euros aux Ritoudis Coude à Coude (34 personnes partent à Messanges dans les Landes).

Par ailleurs, trois associations recevront des subventions complémentaires pour financer des événements exceptionnels : 1.954 euros pour Vivre Ensemble qui fête ses 30 ans ; 358 euros pour Iberica qui fête ses 10 ans ; 688 euros pour l’ADVAAH qui doit acheter du matériel informatique, afin de défendre les droits des accidentés du travail ou victimes de maladies professionnelles.

Tarifs des Accueils de Loisirs et mini-campings

Comme pour tous les autres services publics proposés aux Seclinois, les tarifs des Accueils de Loisirs et des mini-campings restent parmi les plus bas de la Région. En Accueil de Loisirs, une famille paiera entre 1,16 euro et 2,38 euros la journée repas compris, selon son quotient familial. Pour les mini-campings, un jour à la mer ou à la campagne, avec repas compris, coûtera entre 4,41 euros et 8,66 euros selon le quotient familial.