Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Hubert Reeves consacre l’« Oasis Nature » de Seclin

Hubert Reeves consacre l’« Oasis Nature » de Seclin


C’est en quelque sorte l’aboutissement de 7 ans de travail en faveur du développement durable et de la biodiversité seclinoise. Jeudi 16 avril, le célèbre astro-physicien et amoureux de la nature, Hubert Reeves, a répondu à l’invitation d’Alain Fruchart, adjoint au Développement Durable et à la Transition Energétique, de Marie-Noëlle Bernard, conseillère déléguée à l’Agenda 21, et du maire, Bernard Debreu, en venant inaugurer le jardin botanique de l’Hôtel de Ville nouvellement labellisé « Oasis Nature » par l’association Humanité et Biodiversité, fondée par Hubert Reeves lui-même. Les élus seclinois, accompagnés d’Alain Detournay, vice-président de la Métropole délégué à la Politique de l’Eau, et de Vincent Valin, de l’Agence de l’Eau Artois-Picardie, en ont profité pour signer le niveau 5 de la Charte d’Entretien des Espaces Publics, c’est-à-dire le « zéro phyto », ou l’éradication des produits chimiques pour l’entretien des espaces verts seclinois d’ici 2018.

PNG - 918.2 ko

Saviez-vous que le jardin situé derrière l’Hôtel de Ville est une véritable oasis de nature bien vivante ? Saviez-vous que dans la mare creusée par l’association d’insertion Interval, vivent trois espèces de tritons protégés : le triton alpestre, crêté, et ponctué ? Saviez-vous que la flore est d’une richesse rare avec des chênes, des frênes, un gingko biloba, et un arbre au caramel ? Saviez-vous que des ruches ont été installées par la Ville dans ce jardin extraordinaire ? C’est ce jardin extraordinaire, ouvert à la visite guidée et pédagogique plusieurs fois dans l’année, qui a été reconnu pour ses qualités de biodiversité, jeudi 16 avril, par le créateur des « Oasis Nature », Hubert Reeves.

Sagesse et biodiversité

L’astrophysicien, sage et philosophe, a tenu à rendre hommage au travail des élus et des agents seclinois. « Cela fait chaud au cœur de voir la Ville de Seclin et les Seclinois aussi impliqués dans la biodiversité. Vous faites la preuve que des solutions existent et qu’il ne faut pas baisser les bras », a-t-il insisté.

Seclin pionnière du « zéro phyto »

Les élus et l’Agence de l’Eau ont également signé la nouvelle Charte d’Entretien des Espaces Publics. Après avoir déjà réduit les produits phytosanitaires de 75% en 3 ans, la Ville de Seclin est la deuxième ville de la Métropole qui s’engage à bannir purement et simplement les produits phytosanitaires dans tous les espaces verts de la commune d’ici 2018. Un choix clairement assumé par Alain Fruchart, qui a réitéré sa volonté « de préserver à la fois la biodiversité et la qualité de l’eau. La biodiversité comme l’eau sont des biens communs très menacés, qu’il nous faut absolument protéger aujourd’hui (NDLR : les champts captants de Seclin et alentours représentent 40% de l’eau potable de la Métropole). »

La dimension sociale et partenariale guide depuis plus de 10 ans la mise en valeur du jardin botanique. « Des ateliers d’insertion ont été mis en place avec l’association Interval, auxquels 80 Seclinois ont participé », a ajouté l’élu, qui a également insisté sur la portée pédagogique du jardin grâce à « un véritable travail collaboratif entre Interval, le service des Espaces Verts, l’Office de Tourisme et le service Agenda 21 de la Ville, qui organisent l’ouverture et l’animation du site aux écoles et au public ».

Quant au maire, Bernard Debreu, il a souligné les nombreux atouts d’une ville à la campagne, avec son parc de 17 ha en cœur de ville, son canal bucolique, sa voie verte qui sera bientôt complétée… et bien sûr son jardin botanique « véritable joyau de biodiversité ». Il a affirmé l’engagement de la Ville de « respecter l’environnement et les habitants, pour aujourd’hui, et pour demain… »

Portfolio