Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > En hommage aux « Seclinois dans la guerre »

En hommage aux « Seclinois dans la guerre »


Le 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale et de la victoire contre le nazisme, vendredi 8 mai 2015, restera dans les annales de l’Histoire de Seclin. 

JPEG - 120 ko
Dépôt de gerbes au Monument aux Morts
JPEG - 108.3 ko
Plus de 200 Seclinois de toutes générations ont défilé dans Seclin

Après un hommage poignant aux 69 Résistants fusillés au Fort, plus de 200 Seclinois de toutes générations ont défilé dans les rues du centre, jusqu’au Monument aux Morts, où des gerbes de fleurs ont été déposées.

JPEG - 117.5 ko
Hommage poignant aux 69 Résistants fusillés au Fort

Puis direction la salle des fêtes, avec la projection en avant première d’un film exceptionnel réalisé par le service communication de la Ville. On y retrouve des images d’archives et une mise en perspective historique du Seclin de la Seconde Guerre Mondiale, mais aussi les témoignages directs, aussi rares que précieux de 6 Seclinois, qui ont accepté de nous livrer des souvenirs édifiants, et nous font toucher du doigt la dure réalité des « Seclinois dans la guerre ».

JPEG - 94.8 ko
Les élus du Conseil Municipal des Enfants et Marius Thuilliez chantent sur scène

Après les discours, les élus du Conseil Municipal des Enfants, accompagnés de Marius Thuilliez, ont chanté avec émotion « Nuit et Brouillard » de Jean Ferrat, et « Le Chant des partisans », atteignant ainsi le but de cette commémoration : transmettre le relais de la Mémoire et de la Paix.

Médaille de la Ville

Après la lecture par Roger Mille, du message officiel du Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants, le maire, Bernard Debreu, a tenu à rendre hommage à tous ceux qui ont résisté au nazisme, comme les 69 fusillés du Fort, mais aussi les ouvrières textile qui se sont mises en grève en 1941, et aux 33 victimes innocentes de la Libération de Seclin, le 2 septembre 1944.

JPEG - 56 ko
Le maire, Bernard Debreu, a décerné la Médaille de la Ville à Maurice Thys

Il a exhorté les Seclinois à « résister à la facilité et au populisme qui désignent le voisin, l’Autre en général, comme le responsable de tous nos maux ». Pour ne pas reproduire le terrible et mortifère engrenage des années 1930 et 1940, le maire a réaffirmé : « seules la Liberté, l’Egalité et la Fraternité, devises de notre République, nous permettront de préserver la Paix. »

Cette Paix, qui passe également par l’amitié franco-allemande, entretenue à Seclin depuis 52 ans, grâce au jumelage Seclin-Apolda. Bernard Debreu a ainsi terminé son propos en décernant la Médaille de la Ville à Maurice Thys, infatigable traducteur et artisan de notre jumelage avec Apolda depuis des décennies.