Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Ecoquartier, rénovation… vers la transition énergétique

Au Conseil Municipal du 17 décembre

Ecoquartier, rénovation… vers la transition énergétique


Le dernier Conseil Municipal de l’année 2015 a été marqué par des mouvements politiques internes, avec la scission du groupe d’opposition Forces Démocrates pour Seclin, mais aussi par des débats sur de grands projets pour la ville : le futur écoquartier qui est destiné à remplacer la friche Danone-Delistar, la réhabilitation de la belle maison de maître qui abritait autrefois la Trésorerie, rue Jean-Jaurès, mais aussi l’attribution de subventions aux associations, et l’ambitieux programme d’actions pour le développement durable et la transition énergétique. Une thématique déjà mise en avant lors de la participation exceptionnelle de Seclin aux débats de la COP 21, début décembre à Paris.

Scission dans le groupe Forces Démocrates pour Seclin

En début de séance, et après le départ d’Eric Drelon en juin dernier, Stéphanie Dumetz et Antoine Pacini, élus en 2014 sur la liste du groupe d’opposition Forces Démocrates pour Seclin, ont annoncé leur démission. Ils siègent donc en indépendants au sein du Conseil. Le groupe FDS compte désormais 5 élus.

Avenir de la friche Danone-Delistar

Ce terrain de 5 ha, situé entre La Mouchonnière et le centre-ville, et qui abritait autrefois des entreprises agroalimentaires aujourd’hui fermées, a été racheté par des bailleurs pour y construire à l’avenir un nouveau quartier, comprenant des logements, des commerces et des espaces verts. L’objectif est en effet de réaliser avec la Métropole (MEL) un écoquartier, en suivant les principes du développement durable et de la participation des habitants. Une première concertation positive a eu lieu l’automne dernier, et a permis d’apporter des améliorations au projet. Lors du conseil municipal, les élus ont voté une demande de modification du Plan Local d’Urbanisme à la MEL, afin de pouvoir poursuivre la reconquête de cette friche. De nombreuses études sont encore à venir, ainsi qu’une enquête publique, qui permettra de nouveau aux Seclinois de s’exprimer. D’après les estimations, ce nouveau quartier devrait voir le jour à l’horizon 2019-2020.

Ce grand projet à l’échelle de notre ville a logiquement suscité un débat responsable et serein. Eric Drelon (opposition) a soulevé « l’inquiétude des riverains sur l’augmentation de la circulation, avec seulement deux sorties routières prévues dans le plan actuel du nouveau quartier. » Il demande d’abaisser le nombre de logements, et sera vigilant sur la concertation des habitants. Eric Drelon s’est abstenu. Stéphanie Dumetz et Antoine Pacini (opposition) défendent quant à eux « la création d’une ruche d’entreprises, ou au moins un projet mixte logements/entreprises » et souhaitent « être concertés avant le démarrage des projets ». Les deux élus se sont abstenus. François-Xavier Cadart (groupe FDS, opposition), revendique l’antériorité de « l’idée d’une ruche d’entreprises pour maintenir l’attractivité du cœur de ville et les commerces de proximité. » Il refuse par ailleurs « la densité urbaine » et veut « prendre le temps de la réflexion pour bâtir ce projet d’envergure ». Les 5 élus de FDS se sont abstenus. La majorité a voté pour, et le maire, Bernard Debreu, a conclu ce débat intéressant. « Il y a déjà eu une concertation publique lors de la présentation du livre sur les 40 ans de La Mouchonnière écrit par les habitants, et je regrette de ne pas y avoir vu les élus qui demandent aujourd’hui à être concertés », a-t-il remarqué, en ajoutant qu’on doit aujourd’hui reconquérir cette friche « justement parce que les entreprises ont fermé et ne veulent plus venir dans un centre-ville. » Concernant la densité, le maire a indiqué « qu’il s’agira d’un écoquartier de 5 ha, où il y aura de la mixité sociale. Ce sera l’inverse d’un ghetto. » Enfin, Bernard Debreu a proposé de réunir les élus pour débattre de l’évolution du projet, et a rappelé qu’une enquête publique sera de toute façon lancée, permettant à tous les Seclinois de s’exprimer.

Réhabilitation de l’ancienne Trésorerie rue Jaurès

Une procédure de marchés publics a été engagée par la Ville pour la réhabilitation de la très belle maison de maître qui abritait l’ancienne Trésorerie, rue Jean-Jaurès, à côté de la salle des fêtes. Les entreprises ont été choisies lors d’une commission d’appel d’offres, avec des critères stricts de performance énergétique. Les travaux devront être terminés pour l’été 2016. Les locaux réhabilités accueilleront des services municipaux : la police municipale et le service culture.

Un plan ambitieux pour la transition énergétique

Alain Fruchart, adjoint au Développement Durable et à la Transition Energétique, a présenté le plan ambitieux de réduction des gaz à effet de serre d’ici 2020. Un plan qui rejoint la mise en lumière de Seclin lors de la COP 21 à Paris. Le Ministère a d’ailleurs décerné le label COP 21 à deux projets seclinois : la reforestation de Méguet, notre ville jumelle du Burkina Faso, et le développement des énergies renouvelables, en partenariat avec l’Ecole des Mines de Douai et le Lycée Professionnel de Seclin. Concernant le plan d’actions de Seclin pour les 4 ans à venir, les objectifs chiffrés sont : - 30% de gaz à effet de serre, - 20% de consommation énergétique, + 30% d’énergies renouvelables. Pour atteindre ces objectifs, plusieurs bâtiments municipaux seront rénovés, une sensibilisation à la sobriété énergétique sera menée, des énergies renouvelables seront produites (photovoltaïque par exemple), et un plan de déplacement administration pour les agents de la mairie sera conçu. La preuve que c’est possible ? En une année seulement, nos gaz à effet de serre ont déjà diminué de 17% grâce aux premières démarches réalisées !

Commerces Unexpo : on reste à 5 dimanches

La nouvelle loi Macron permet désormais aux élus de permettre l’ouverture des magasins de périphérie jusqu’à 12 dimanches par an. A Seclin, ces commerces, situés dans la zone Seclin Unexpo, ont été consultés. Finalement, leurs demandes portent sur 5 dimanches dans l’année, disséminés différemment selon le type d’activités. Les élus ont accepté majoritairement l’ouverture demandée de 5 dimanches en 2016. Mais cette nouvelle loi a largement fait débat. Les élus d’opposition se sont notamment inquiétés des conséquences sur les commerces de proximité. Marie-Noëlle Bernard (EELV-Les Verts) s’est également abstenue car elle est contre le travail du dimanche et la consommation à outrance. Bernard Debreu, quant à lui, s’est attaché à détailler l’aide apportée par la municipalité aux commerçants de proximité. Une subvention de 9.600 euros à l’UCASS, par exemple, qui a amené la Chambre de Commerce à féliciter la Ville pour son engagement en faveur du commerce de proximité. Par ailleurs, si la conjoncture amène malheureusement des commerces à fermer, il y a aussi des ouvertures en ville (rue Carnot, rue Bouvry…)

Don au Téléthon et subventions aux associations

Comme l’a expliqué Jean-Rémy Vandevoorde, adjoint aux Finances, dans le cadre du Téléthon 2015, préparé par Robert Vaillant, adjoint à la Santé et aux Personnes porteuses d’un handicap, un spectacle de théâtre d’improvisation a été organisé par la Ville en octobre dernier. La totalité de la recette – 469 euros – sera reversée à l’AFM, pour la recherche contre les maladies génétiques. Par ailleurs, plusieurs associations ont reçu une subvention exceptionnelle : 300 euros pour les 60 ans de l’Amicale pour le Don du Sang ; 9.600 euros pour l’UCASS (union des commerçants) ; 4.600 euros pour l’Office de Tourisme.

Résidence Sacleux : le repas n’augmente pas

Les élus ont décidé de ne pas augmenter les tarifs des repas pour les résidents du logement-foyer Daniel-Sacleux. Ils resteront à 6,63 euros par repas en 2016.

Recensement de la population

Comme chaque année, certaines rues de Seclin seront choisies, et les habitants de ces rues seront recensés sur décision de l’INSEE. Les agents recenseurs seront habilités par la mairie et pourront vous montrer une carte officielle. L’opération se déroulera entre le 21 janvier et le 27 février 2016. Le recensement sert notamment à connaître le nombre d’habitants à Seclin. Nous étions ainsi très précisément 12.479 Seclinois au 1er janvier 2015.