Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Conseil Municipal : nouvelle élue, nouvelles délégations

Conseil Municipal : nouvelle élue, nouvelles délégations


JPEG - 834.1 ko
Anita Dutilleul, au centre, a fait son entrée au Conseil Municipal

Le menu du dernier Conseil Municipal de l’année, jeudi 20 décembre, était bien copieux. Suite à la démission de Stéphanie Leroux, adjointe aux Associations, une nouvelle élue est entrée au Conseil : Anita Dutilleul (53 ans, contrôleur des Finances Publiques). Par ailleurs, une nouvelle adjointe a été élue : Perrine Dal, auparavant Conseillère Déléguée à l’Insertion des Jeunes. Elle devient adjointe au maire avec la même délégation à l’Insertion des Jeunes (22 voix pour – 11 bulletins nuls). D’autres délégations ont été redistribuées : Françoise Dumez, adjointe aux Travaux, s’occupera désormais des Associations, Fêtes et Cérémonies, et le maire, Bernard Debreu, suivra les Travaux. De nombreuses autres délibérations ont été votées à l’unanimité : le nouveau Plan d’Actions pour le Climat, des subventions aux associations, une aide aux jeunes se formant au BAFA/BAFD, les tarifs des séjours vacances d’été, une convention pour accueillir la course cycliste « A Travers les Hauts de France », etc…

JPEG - 1017.1 ko
Perrine Dal, auparavant Conseillère déléguée à l’Insertion des Jeunes, a été élue adjointe au maire. Elle conserve la même délégation.

Plan pour le Climat 2019-2030

Seclin s’est engagée dans la Convention des Maires pour le Climat dès 2014. C’est l’une des communes pionnières à l’échelle nationale. L’objectif de réduction des gaz à effet de serre de – 30% en 2020 a déjà été atteint. C’est pourquoi, un nouveau Plan d’Actions, encore plus ambitieux, a été voté : -50% de gaz à effet de serre d’ici 2030 (déjà moins 36% aujourd’hui), -40% de consommation d’énergie, 50% d’énergies renouvelables dont 20% produites localement, une charte d’engagement citoyen pour les particuliers et entreprises…

Pour la période 2019-2030, de nombreuses actions seront encore entreprises, comme l’a expliqué Alain Fruchart, adjoint au Développement Durable et à la Transition Ecologique. A savoir la rénovation énergétique d’un bâtiment municipal par an, la production d’énergies renouvelables, l’optimisation de l’éclairage public, la limitation des déchets, la promotion de la mobilité douce, la réduction de la consommation d’eau, la mobilisation de 30 familles par an pour réduire leur empreinte carbone, la poursuite de la coopération décentralisée avec Méguet, au Burkina Faso.

En termes d’économies financières, le bilan 2018 est de 358.000 euros de subventions obtenues sur un investissement de 1,4 million (25%), une économie de 240.000 euros en eau, gaz, électricité et carburant depuis 2011, et – 300.000 euros au terme de la mandature.

Par ailleurs, les élus ont adopté l’adhésion de Seclin au dispositif de mutualisation des Certificats d’Economie d’Energie avec la Métropole. Ce système « pollueur-payeur » permet de récupérer de l’argent à chaque chantier de transition énergétique. Au lieu de percevoir environ 15.800 euros par an, Seclin recevra 31.600 euros.

De même, le groupe de travail habitants/élus de Seclin a émis l’idée de participer au programme de la MEL en faveur de la végétalisation des façades. Plusieurs avantages à cette végétalisation : un embellissement du cadre de vie, une meilleure isolation sonore et thermique, moins d’humidité sur les murs, moins de gaz à effet de serre, et un coup de pouce à la biodiversité.

Aide au BAFA et BAFD

Certains jeunes Seclinois de 17 à 25 ans souhaitant devenir animateurs en accueils de loisirs, n’ont pas les moyens financiers pour payer les deux stages théoriques (400-500 euros par stage) nécessaires à l’obtention du BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) ou du BAFD (Brevet de Directeur). Aussi la Ville s’engage à avancer à 10 jeunes candidats par an 80% du prix d’un stage théorique. Les jeunes rembourseront cette somme en travaillant ensuite au sein des Accueils de Loisirs de la Ville. Cette aide sera versée sous condition de ressources (quotient familial inférieur à 700 euros). Cette aide existait déjà, mais sans le stage de perfectionnement et sans le BAFD. Elle a déjà permis à 70 jeunes d’en profiter, ce qui est important pour remobiliser certains jeunes qui sont en fin d’études ou qui décrochent, et sont donc en situation difficile, comme l’a expliqué Eric Corbeaux, adjoint à la Jeunesse et au Sport.

Accompagner les pratiques numériques des jeunes

Seclin va intégrer le projet « investir dans les jeunesses de la MEL », en développant son expertise en matière d’accompagnement des jeunes Seclinois dans leurs pratiques numériques, d’éducation aux médias et à l’information. C’est une priorité pour Seclin, alors que la fracture numérique est réelle, y compris chez les jeunes. Le Point Information Jeunesse, qui compte 2.460 passages par an dans ses locaux de l’allée de la Vinaigrerie (Jardins du Moulin, centre-ville), pilotera cette thématique. La MEL versera une somme non négligeable à Seclin pour son rôle de pilote.

Départ d’une course cycliste le 25 mai

La Ville a l’opportunité d’accueillir le départ d’une étape de la course cycliste « A Travers les Hauts de France ». Il s’agit d’une épreuve de renommée internationale qui se déroule sur trois jours dans notre grande Région (Arrageois, Valenciennois, Douaisis, et pour la première fois Métropole lilloise). Cette étape partira du centre de Seclin le samedi 25 mai 2019, et les 120 coureurs français et étrangers repasseront une seconde fois sur notre territoire. Une convention va être signée entre Seclin et l’organisateur, la société CSO.

Tarifs des séjours de vacances d’été

Les tarifs des séjours de vacances d’été, proposés par le service Enfance-Jeunesse de la Ville, ont été adoptés. Selon le nombre de jours et la destination du séjour, il y a deux tarifs distincts. Dans le premier cas, les parents paieront entre 306 et 650 euros selon leur quotient familial. Dans le second cas, les tarifs varieront entre 347 et 665 euros.

Subventions à deux associations

Une subvention de 238 euros sera versée aux Anciens Combattants et Prisonniers de Guerre, afin de remplacer la hampe de leur drapeau, qui a été cassée par accident lors de la commémoration du 11 novembre. Par ailleurs, l’UCASS (Union des Commerçants) recevra 9.600 euros pour sa participation à l’animation de la ville lors des fêtes de fin d’année.

Une recette pour « Dynamique Sport »

En octobre dernier a eu lieu une représentation musicale et théâtrale de la compagnie Zic Zazou. La recette de ce spectacle – 760 euros – va être versée à l’association « Dynamique Sport » de l’Institut Médico-Educatif Denise-Legrix. Cette association permet à des enfants porteurs d’un handicap de pouvoir participer chaque année aux championnats de France sport adapté.

Rénovation de l’ancien théâtre du Parc de la Ramie

L’ancien théâtre du Parc de la Ramie est en cours de rénovation complète, afin d’accueillir, à terme, trois associations seclinoises : l’épicerie solidaire « Le Bol d’Air », le Secours Populaire Français, et les sociétés colombophiles. Mais, comme l’a indiqué Jean-Rémy Vandevoorde, adjoint aux Finances, au cours des travaux dans ce bâtiment vétuste, on a découvert une présence supplémentaire d’amiante. Ce désamiantage entraîne forcément un surcoût : 159.434 euros. Le coût total de la rénovation s’élèvera donc à 1,16 million d’euros. Christian Baclet (Forces Démocrates pour Seclin – opposition), a constaté une forte hausse de 15% du total et demandé si la Ville pouvait se retourner sur le bureau d’études. Le maire, Bernard Debreu, a répondu que c’est impossible, et que dans des bâtiments de cet âge, l’amiante cachée est malheureusement très courante. « Mais, à terme, ce sera un beau bâtiment, très utile à trois associations seclinoises, et donnera du cachet au Parc de la Ramie. »

Requalification de la friche Danone

Une partie de cette friche, située entre le centre-ville et La Mouchonnière, appartient désormais à LMH, et l’autre partie à SIA Habitat. A terme, un éco-quartier verra le jour à cet endroit. SIA Habitat prépare d’ores et déjà la viabilisation de son terrain, un îlot rue du Fourchon qui abritera dans l’avenir 46 logements. Pour cela, il va falloir étendre le réseau électrique pour un coût de 11.480 euros. Les élus ont délibéré pour que cette somme soit payée par le bailleur, et non par la Ville, comme pour tous les autres projets d’aménagement.

Recensement

Au 1er janvier 2018, la population seclinoise s’élevait à 12.645 habitants. En 2019, comme chaque année, une partie de la commune (un cinquième) sera recensée par des agents de la mairie. Ce recensement aura lieu du 17 janvier au 23 février 2019. Si vous êtes concerné, vous recevrez un avis dans votre boîte aux lettres. Dans ce cas, merci de bien vouloir participer à cette étude destinée à l’INSEE. Les dotations de la Ville dépendent en effet du nombre d’habitants. Il est donc important de savoir précisément combien nous sommes.

Jardins ouvriers de la Cense Dufour à Burgault

Suite à des questions écrites d’Eric Drelon (Les Républicains – opposition), le maire a répété que « les jardins ouvriers de la Cense Dufour, à Burgault, seront inscrits en zone agricole non constructible dans le Plan Local d’Urbanisme 2. »

Gare pôle d’échanges

La Métropole a voté à l’unanimité la réalisation de la seconde phase de création de la gare pôle d’échanges de Seclin. La somme allouée sera de 2,8 millions d’euros, comprenant la réfection de l’assainissement, en plus de la réfection des voiries alentour, de la démolition de l’ancienne crèche, du parking paysager supplémentaire, et de la reconfiguration du souterrain.