Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Conseil Municipal : deux motions et le budget

Conseil Municipal : deux motions et le budget


Menu copieux pour le dernier conseil municipal de l’année scolaire. Deux motions ont été adoptées à l’unanimité, pour le maintien des antennes seclinoises de la CPAM (assurance maladie) et de la CARSAT (retraite), et contre la baisse drastique des dotations aux collectivités voulue par l’Etat, et dénoncée par l’Association des Maires de France, toutes tendances politiques confondues.

Le budget supplémentaire 2014 a également été adopté, ainsi qu’une demande de subvention pour rénover le dépôt de fouilles archéologiques de Seclin, et l’instauration d’une aide au permis de conduire pour les jeunes de 18 à 25 ans.

Motion pour le maintien de la CPAM et de la CARSAT

Un accueil extrêmement réduit à la CPAM de la rue des Martyrs (un jour par semaine au printemps 2014, fermeture cet été, et l’incertitude pour la rentrée). Une annonce de fermeture de la CARSAT de la rue Carnot pour janvier 2015… Une grave menace pèse sur ces deux services publics de proximité, essentiels à la population seclinoise, mais aussi d’une cinquantaine de communes alentour. C’est pourquoi un réseau d’associations seclinoises a lancé une pétition (disponible sur le site MesOpinions.com), et la Ville vote cette motion, qui sera envoyée aux directeurs de la CPAM et de la CARSAT, mais aussi à la Ministre de la Santé et des Affaires Sociales. Le maire, Bernard Debreu, demandera également dans la foulée une rencontre à la CPAM et à la CARSAT avec une délégation seclinoise.

Motion contre la baisse des dotations aux collectivités

L’Etat a décidé un plan d’économies de 50 milliards d’euros d’ici 2017, dont 11 milliards de moins pour les collectivités, comme les communes. Face à cette situation intenable, les élus seclinois s’associent à l’Association des Maires de France pour refuser cette ponction qui « affectera les services publics locaux et l’investissement (…) et pénalisera à terme nos concitoyens, déjà fortement touchés par la crise ». A travers cette baisse des dotations, c’est l’emploi qui est directement menacé, puisque les collectivités sont à l’origine de 75% des investissements publics (routes, écoles, salles municipales, etc…)

Compte administratif 2013

Présenté par l’adjoint aux Finances, Jean-Rémy Vandevoorde, il reprend toutes les dépenses et recettes réelles de l’année passée. En investissement, le solde positif s’élève à 1,5 million d’euros. Celui-ci pourra abonder les investissements de 2014 (construction d’une nouvelle crèche et deuxième tranche de rénovation de la Collégiale Saint-Piat, notamment).

En fonctionnement, l’excédent de l’exercice s’élève à 1,6 million d’euros. On retiendra que les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 0,93% (stabilité), et les recettes ont diminué de 0,66% (baisse des dotations).

Christian Baclet, pour le groupe d’opposition Forces Démocrates pour Seclin, après avoir examiné tous les chiffres, a adressé ses « encouragements » à la majorité, car « les dépenses ont été stabilisées ». Reste que, pour lui, « il faut mieux ajuster les prévisions de dépenses dans le budget primitif, afin d’être plus près de la réalité des dépenses effectives. »

Jean-Rémy Vandevoorde a justement indiqué « un travail en cours pour que les prévisions et les dépenses réalisées soient ajustées ».

Sur la question de la dépense par habitant : 1.420 euros par habitant et par an à Seclin pour une moyenne de 1.100 euros dans les communes de même strate, Jean-Rémy Vandevoorde a rappelé que « Seclin fait le choix de proposer un niveau élevé de services publics aux habitants. »

Budget supplémentaire

En raison des élections municipales de mars, le budget 2014 a été voté en deux fois : la fixation des taux d’impôts juste après les élections, une fois les nouveaux élus installés, et un budget supplémentaire pour la fin de cette année, qui a laissé le temps aux commissions municipales (composées d’élus de toutes les tendances représentées au conseil) de travailler sur les nouveaux projets.

En fonctionnement, le résultat reporté de l’année précédente s’élève à 8,4 millions. En investissement, la section s’équilibre à 12,7 millions. Christian Baclet note que « les recettes augmentent de 100.000 euros par rapport à 2013, et les dépenses sont estimées à + 700.000 euros », alors que l’an dernier, les dépenses étaient stables.

Jean-Rémy Vandevoorde et Bernard Debreu, le maire, ont apporté quelques éclaircissements : « dans les recettes, il faut compter avec les 6,5 millions d’emprunt que nous avons été obligés de débloquer. Il faut également au moins 1 million de trésorerie pour payer les salaires et les factures. De l’autre côté, il y a beaucoup d’imprévus, comme les 160.000 euros de dépenses supplémentaires imposés par la réforme des rythmes scolaires. Il est donc nécessaire de rester prudents dans notre gestion », ont rappelé l’adjoint aux Finances et le maire.

Aide au permis de conduire

C’est une grande nouveauté à Seclin. Pour remédier aux problèmes de mobilité des jeunes de 18 à 25 ans, qui peinent à se lancer dans la vie active sans le permis, l’adjoint à la Jeunesse, Eric Corbeaux, a présenté le dispositif « Aide au permis ». « Cette aide pour le code viendra en complément de celle du Département pour la conduite. 5 bourses sont prévues en 2014 et 10 en 2015. L’intérêt, c’est que les jeunes seront suivis par le service prévention jeunesse de la Ville et par la Mission Locale. Ils effectueront également un stage de deux semaines en mairie ou dans une association à but caritatif. Ensuite, il y aura une évaluation du dispositif ».

Spectacles : nouvelles gratuités

Pour rendre les spectacles culturels encore plus accessibles, les tarifs réduits et gratuités ont été revus. Ainsi, comme l’a expliqué Didier Serrurier, adjoint à la Culture, « le tarif réduit sera étendu aux adhérents des ateliers artistiques, aux élèves du CMEM, et aux familles nombreuses. Les bénéficiaires de la « carte jeunes » seclinoise pourront choisir deux spectacles à 1 euro parmi les spectacles marqués d’un logo dans le programme. » Par ailleurs, les élèves du CMEM et des ateliers théâtre auront droit à deux spectacles gratuits dans leur domaine (musique ou théâtre).

Archéologie : le dépôt de fouilles rénové

Le dépôt de fouilles archéologiques de Seclin va se mettre aux normes de conservation, comme l’a indiqué Jean-Denis Clabaut, conseiller délégué au Patrimoine. Les élus de Seclin demandent une subvention de 5.000 euros à l’Etat.