Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Collège : rencontre poignante avec l’Histoire

Collège : rencontre poignante avec l’Histoire


Alors que les élèves de troisième du collège Jean-Demailly s’apprêtent à passer leur Brevet des Collèges la semaine prochaine, ils ont bénéficié, mardi 16 juin, d’une séance de révision inédite et particulièrement enrichissante sur l’Histoire contemporaine de la France et de Seclin.

JPEG - 461.9 ko
Rencontre poignante entre les élèves du collège Jean-Demailly, les témoins de la seconde guerre mondiale, les Anciens Combattants seclinois, le maire, et les professeurs

Dans le cadre du travail de mémoire institué il y a 10 ans par la Ville avec les Anciens Combattants et les élèves seclinois, deux films réalisés par le service communication de la Ville ont été projetés devant 4 classes de troisième dans la salle polyvalente du collège : « 1940-1944 : les Seclinois dans la guerre », présenté pour la première fois le 8 mai 2015, et « Sur les traces du Général de Gaulle », retraçant le voyage des collégiens et Anciens Combattants à Lille, Paris, et Colombey-les-deux-églises en octobre dernier.

La projection des films a été suivie d’une discussion poignante entre élèves, témoins seclinois de la Seconde Guerre Mondiale, Anciens Combattants d’Algérie, et le maire, Bernard Debreu.

Des témoignages directs et émouvants

JPEG - 438 ko
Christophe Caron, prof d’Histoire, a animé cette rencontre de mémoire pour la Paix

Présentés par Christophe Caron, professeur d’Histoire et l’un des artisans du travail de mémoire seclinois, les films ont visiblement beaucoup marqué les élèves, qui pouvaient quasiment toucher du doigt l’Histoire de leur pays et de leur ville, grâce aux témoignages directs de ces témoins seclinois qui ont accepté de raconter la réalité crue et palpable de la guerre, dans les rues qu’ils empruntent chaque jour, et pour des familles qu’ils peuvent connaître personnellement.

Une seule conclusion pour tous les acteurs de cette rencontre, jeunes ou moins jeunes : plus jamais la guerre ! « Oeuvrons tous pour maintenir la Paix ! », comme l’a martelé le maire à la fin de cette page importante de notre travail de mémoire.