Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Balade sur les rives du Canal de Seclin

Balade sur les rives du Canal de Seclin


À l’occasion de "Nos Quartiers d’été 2015", la Ville de Seclin a proposé une balade sur les rives du canal. En partenariat avec l’Office de Seclin et ses environs, une vingtaine de participants a pu découvrir les secrets de ce chenal mis en activité à la fin du XIXe siècle. Maxime Calis, le guide de l’Office du tourisme, a expliqué la vie de cette "route" commerciale qui devait amener le charbon dans la région, à la fin du XIXe siècle.

Pour répondre à la demande engendrée par l’essor industriel et commercial, une ligne de la compagnie des chemins de fer du Nord reliant Paris à Lille est construit. Elle traverse Seclin, nous sommes alors en 1846. Dix ans plus tard, le Conseil général du Nord décide la construction de la voie fluviale Seclinoise. Elle est réclamée par les industriels locaux regroupés sous la bannière de la Société du Canal de Seclin.

L’État reprendra les travaux à sa charge dès 1873. La Société du Canal de Seclin vient de faire faillite. Les travaux qui devaient durer deux ans, vont prendre sept fois plus de temps. Le chantier avait été bloqué, au niveau du 1er pont, en raison de la présence de nombreuses sources d’eau. Des sources qui existent toujours aujourd’hui et qui alimentent la nappe phréatique.

Notre canal, qui devait normalement atteindre le niveau de la rue Roger Bouvry, au croisement de la rue Denis Papin, sera définitivement aménagé en 1888 date de la présence des premières péniches. Il conclura sa carrière de voie fluviale commerciale en 1960.

Depuis, cet écrin de nature, qui permet de rejoindre à pied ou en vélo le canal de la Deûle et le Jardin Mosaic, offre la possibilité de croiser un grand nombre d’oiseaux pécheurs, comme des cormorans, des grèbes huppés, des hérons cendrés. Mais aussi des poules d’eau, de nombreux canards, des cygnes, sans parler des amateurs de jogging ou, tout simplement, les amoureux de balades bucoliques profitant des 5 kilomètres de rives du Canal de Seclin.

Portfolio