Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > Au Jardin "Le Riez", on se détend et on cultive au naturel

Au Jardin "Le Riez", on se détend et on cultive au naturel


Le Jardin partagé "Le Riez" est accessible à tout un chacun, à l’occasion de Nos Quartiers d’Eté, chaque vendredi impair, lors des mois de juillet et d’août. Il se trouve dans le quartier de la Mouchonnière, rue Gernez-Rieux. L’occasion de découvrir un jardin où l’on cultive les légumes, les fruits et aussi un certain art de vivre ensemble en créant du lien social.

Saviez-vous qu’après une récolte, le fait de planter de la moutarde sur une parcelle permet non seulement de nettoyer le sol et d’éviter les mauvaises herbes, mais aussi de bénéficier d’un engrais vert lorsqu’elle est fauchée après la floraison ? Saviez-vous que suspendre sur des tuteurs des pots en terre cuite remplis de paille près de pieds de tomates favorise la venue des forficules, comme les perce-oreilles, qui digèrent la matière végétale pour la rendre plus facilement assimilable par les plants de tomates ? Ceci, et bien d’autres choses, on peut le découvrir au Jardin partagé "Le Riez" où, ce matin du vendredi 25 juillet, se sont donné rendez-vous Marie, Roselyne et Jean-Luc pour entretenir le potager et récolter quelques légumes comme les oignons rouges, les pommes de terre ou les échalotes.

Un lieu de détente où l’on cultive au naturel

"C’est un lieu de détente où l’on apprend aussi à cultiver au naturel", expliquent les participants qui sont régulièrement rejoints par Marie-Hélène, Hervé et Laure. Le jardin, c’est un lieu de convivialité où l’on organise des goûters, une fête tout récemment. Un lieu où l’on apprend à jardiner au naturel grâce à l’aide apportée par l’association des Amis des Jardins Ouverts et Néanmoins Clôturés (AJONc) dont le Jardin "Le Riez" est membre. Dans ce jardin, on trouve des fleurs, un potager, des arbres fruitiers. On y remarque aussi un abri à insectes où des abeilles solitaires ont élu domicile et aident à polliniser les fleurs alentour. "On cultive en s’inspirant de la nature et des conseils que l’on glane ici et là", expliquent les jardiniers amateurs. Une mare a été installée dans le jardin il y a quelques mois. "Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, cela ne ramène pas plus de moustiques, bien au contraire. Les moustiques y pondent leurs oeufs qui font le festin des insectes de la mare comme les dytiques ou les araignées d’eau. Le jardin, grâce à cette biodiversité, favorise aussi la venue des oiseaux, des papillons, etc."

Pour en savoir plus, donner un coup de main ou découvrir simplement l’endroit, il suffit de venir rencontrer les jardiniers amateurs chaque vendredi impair en ces mois de juillet et d’août, de 10h à 12h et de 14h à 16h.