Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > 1er mai : revendications, médailles et ambiance portugaise

1er mai : revendications, médailles et ambiance portugaise


Mardi 1er mai, à l’occasion de la Fête du Travail, les élus, représentants syndicaux, bénévoles associatifs, groupes folkloriques portugais, et les salariés du secteur de Seclin se sont retrouvés pour une matinée revendicative et festive, de la place Saint-Piat à la salle des fêtes, en passant par la stèle des « Mutilés du Travail », le seul monument français dédié aux victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles.

Le 1er mai seclinois a débuté par les prises de parole de Jean-Paul Verdière, secrétaire de l’Union Locale CGT, et de Gustave Jayet, président de l’UNRPA (Ensemble Solidaires - Union Nationale des Retraités et Personnes Agées). Alors que les grèves et manifestations touchent tous les secteurs d’activités depuis plusieurs mois, ils ont rappelé les revendications des salariés et retraités en matière de pouvoir d’achat et de services publics.

Un cortège coloré

Entraîné par les danses et les chants des groupes portugais de la région, le défilé a ensuite emmené tous les participants jusqu’à la stèle des « Mutilés du Travail ». Régis Mathieu, président de l’AADVAH (Aide aux Victimes d’accidents du travail et de maladies professionnelles), a organisé un dépôt de gerbes, puis Eugène Poorteman, président des sociétés colombophiles, a procédé à un lâcher de pigeons. Le cortège s’est ensuite dirigé vers la salle des fêtes. C’est là que le maire, Bernard Debreu, et les élus présents, ont accueilli tous les participants. Bernard Debreu a particulièrement insisté sur « l’importance du travail dans nos vies, alors que de trop nombreuses personnes sont affectées par le chômage, la baisse du pouvoir d’achat, et la dérégulation du code du travail. » D’où la nécessité de « continuer à revendiquer les droits des salariés et de ceux qui sont bien malgré eux privés d’emploi. » A l’heure où la société connaît de grands bouleversements, il a incité tout le monde à partager ses réflexions sur ces questions essentielles : « quel travail voulons-nous pour aujourd’hui et pour demain ? Pour nous-mêmes et pour nos enfants ? »

Entre 20 et plus de 40 années de travail

Pour terminer la matinée, plusieurs Seclinois ont été mis à l’honneur pour leurs longues années de travail au profit de toute la société.

- Echelon argent (20 ans) : Isabelle Barenghien, vendeuse polyvalente chez Match à Seclin

- Echelon vermeil (30 ans) : Véronique Belot,manipulatrice principale au centre Oscar Lambret de Lille ; Hervé Delval, expert comptable chez KPMG à Marcq-en-Baroeul ; Jean-François Dumazy, responsable commerce chez Auchan Englos ; Gilles Jacquinot, surveillant à la société Netrel à Valenciennes ; Renaud Verdron, chargé de clientèle chez Vilogia à Villeneuve-d’Ascq

- Echelon or (35 ans) : Didier Le Saux, ouvrier qualifié chez Bostik à Avelin ; Elisabeth Plachez, gestionnaire comptable chez IT-CE à Seclin

- Echelon grand or (40 ans et plus) : Dominique Masquelier, employé des Papillons Blancs à l’ESAT Malécot de Seclin ; Serge Piens, animateur d’équipe chez Boët Stopson à Villeneuve-d’Ascq.